Des biberons toxiques à la maternité ?

  • A
  • A
Des biberons toxiques à la maternité ?
Un biberon de la marque belge Beldico, à la maternelle des Lilas près de Paris.@ EUROPE 1/JULIEN PEARCE
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte sur un gaz utilisé pour stériliser. Les biberons vont être retirés.

Des hôpitaux ont-ils sciemment utilisé un gaz cancérogène interdit pour stériliser des biberons et des tétines ? Pour en avoir le coeur net, après la publication d'une enquête du Nouvel Observateur, le ministère de la Santé a ouvert une enquête jeudi. En attendant ses conclusions, les biberons vont être retirés "dans les délais les plus brefs".

Un gaz toxique

Selon les informations du Nouvel Observateur, de nombreux maternités et hôpitaux français ont continué à stériliser les tétines et biberons destinés aux nouveau-nés avec de l'oxyde d'éthylène. Ce gaz toxique, dont les conséquences sont extrêmement graves pour la santé, était pourtant interdit depuis les années 1990.

Deux entreprises qui fournissent les hôpitaux en biberons et tétines utilisent l'oxyde d'éthylène "garanti 100% efficace contre toute bactérie et tout virus", assure Le Nouvel Observateur. Plusieurs hôpitaux ont continué à utiliser leurs produits, en toute connaissance de cause, par peur des infections nosocomiales.

Enquête du ministère de la Santé

Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, a donc demandé une enquête "pour comprendre comment un tel dysfonctionnement a pu se produire". "Ce procédé de stérilisation n'est pas autorisé pour les matériaux au contact des denrées alimentaires car ce produit est considéré comme cancérogène pour l'homme", précise le ministère dans un communiqué. "Les conclusions de l'enquête devront être rendues au plus tard à la fin de l'année", déclare le ministère.   

Les biberons, tétines et téterelles stérilisés avec de l'oxyde d'éthylène, un gaz cancérogène doivent également être retirés "dans les délais les plus brefs" des les maternités et hôpitaux concernés.