Dépendance : "mobiliser" l'épargne des Français

  • A
  • A
Dépendance : "mobiliser" l'épargne des Français
@ MAXPPP
Partagez sur :

La secrétaire d’Etat aux Solidarités a détaillé sur Europe 1 quelques pistes pour la réforme à venir.

Alors que se tient lundi à Nantes le premier des quatre débats interrégionaux sur la dépendance, la secrétaire d'Etat aux Solidarités et à la Cohésion sociale a présenté lundi matin sur Europe 1 quelques pistes de la réforme. "Il y a une attente très forte des Français", a expliqué Marie-Anne Montchamp. Et notamment autour du "poids qui reste à la charge des familles".

"Quand une personne doit être accueillie en établissement. C’est plus de 1.500 euros par mois en moyenne" de dépenses pour la famille, a précisé la secrétaire d’Etat aux solidarités et à la Cohésion sociale.

Mobiliser l’épargne des Français

Une des pistes principales soulevée par Marie-Anne Montchamp concerne l'épargne des Français, dont on pourrait "se servir comme d’une rente". "En France, il y a beaucoup, beaucoup d’épargne. Cela représente près de 1.300 milliards d’euros. Ce ne serait pas absolument scandaleux, plutôt que de le toucher en capital ou d’accroître cette épargne, on puisse la mobiliser" comme rente si les Français le souhaitent, a détaillé Marie-Anne Montchamp.

La secrétaire d’Etat a par ailleurs refusé de croire que la proximité des élections présidentielles puisse être un frein au développement de la réflexion sur la dépendance. Elle pense qu’il est possible de travailler en profondeur sur le sujet, "en traitant d’abord les questions de court terme. Il y aura à l’automne un projet de loi de financement de la sécurité sociale et apporter des réponses pour alléger le ‘’reste à charge’’ des familles", une question "sensible pour les Français".