Depardieu : quand les stars s'en mêlent

  • A
  • A
Depardieu : quand les stars s'en mêlent
@ REUTERS
Partagez sur :

Comédiens, chanteurs ou humoristes, ils sont plus nombreux à défendre Obélix qu’à critiquer son exil fiscal.

Philippe Torreton doit se sentir bien seul. Le comédien, marqué à gauche, s’est fendu d’une violente diatribe à l’encontre de Gérard Depardieu dans Libération, la semaine dernière. Depuis, le milieu artistique a pris fait et cause pour Obélix. Revue de détail.

Catherine Deneuve. Elle est la première à réagir. Dès le lendemain de la tribune de Torreton, elle prend la plume, toujours dans Libé. Et elle n’y va pas avec le dos de la cuillère : "De quel droit, de quel souci démocratique semblez-vous animer votre vindicte salissante ?", s’interroge-t-elle, s’adressant directement à lui. "Vous en prendre à son physique ! A son talent ! Ce gâchis’ dont vous parlez…", évoque l’actrice, parlant de "jugements à l’emporte-pièce". Et de conclure : "l’homme est sombre, mais l’acteur est immense."

>> A LIRE AUSSI : Deneuve fâchée contre Torreton

villepinte enrico macias LCI 930620

© CAPTURE LCI

Enrico Macias. Le chanteur, toujours présent aux côtés de Nicolas Sarkozy - "il reviendra et sauvera la France" -, se revendique "de gauche" dans un entretien accordé au Parisien, lundi. Un homme "de gauche" qui vole au secours de Gérard Depardieu : "je le comprends, c'est choquant de payer 75% d'impôts. (…) Depardieu a raison, il a eu le courage de partir". Un "homme de gauche" qui envisage lui aussi de franchir le Rubicon de l’exil fiscal : "j'hésite... je ne gagne pas autant d'argent que lui. Et puis si j'existe, c'est grâce au public français". 

Gad Elmaleh. L’humoriste ne nous avait pas habitué à des prises de position politiques. Pourtant, sur son compte Twitter, il a violemment taclé le principal pourfendeur de Gérard Depardieu :  

Arthur. L’animateur de télévision s’est lui aussi fendu d’un tweet de soutien à Gérard Depardieu, plus ironique.

Didier Barbelivien. Proche de Nicolas Sarkozy, le parolier n’a pas apprécié les propos de Jean-Marc Ayrault, qui a qualifié la décision de Gérard Depardieu de "minable", et il l’a dit haut et fort au micro d’Europe 1 la semaine dernière: "j’ai trouvé les propos du Premier ministre extrêmement outranciers. Je suis quand même très étonné de cette volonté de choisir un bouc-émissaire, de vouloir faire passer le manque de solidarité nationale sur la tête d’un seul homme".

Fabrice Luchini

Fabrice Luchini. Dans un chat avec les lecteurs de Sud Ouest, le fantasque comédien, sans cautionner l’exil fiscal d’Obélix, prend sa défense en attaquant Philippe Torreton : "Quand on attaque Depardieu, il faut avoir une filmographie solide", a-t-il lancé. "C'est suicidaire de se confronter à un monument de cinéma. Depardieu, c'est un ami. Et je ne juge pas mes amis." 

Claude Lelouch, réalisateur 17.12.2012 930x620
Claude Lelouch. Une voix discordante. Le réalisateur ne semble en effet  pas aussi à l’aise que ses confrères, même s’il dénonce "un lynchage honteux". "Je voudrais dire à Gérard qu’il a de la chance de payer des impôts, ça veut dire qu’il a du succès et que ses affaires marchent bien. Je rêve de payer toute ma vie beaucoup d’impôts", a-t-il assuré sur BFMTV.
 
Richard Bohringer
. Invité dimanche du Forum citoyen d’Europe 1, l’acteur a commencé par rappeler que "Depardieu n'a jamais refusé de payer ses impôts sur ses salaires en France. Ce n'est pas cela qu'il tente de protéger. C'est ce qu'il a construit, c'est l'héritage." Pourtant, un peu plus loin dans la conversation, Richard Bohringer assure que lui n’aurait jamais fait le choix d’Obélix car "les impôts servent à des choses républicaines, c'est-à-dire la sécurité sociale, l'école ou l'éducation. Je me verrais mal ne pas les payer. J'ai été très malade dans ma vie et j'ai toujours été secouru et soigné."

>> A LIRE AUSSI : Bohringer : "Depardieu, pas un lâche"

Brigitte Bardot

© REUTERS

Brigitte Bardot. La meilleure amie des animaux a tenu à faire connaître sa position en envoyant elle-même un communiqué à l’AFP : "je soutiens Gérard Depardieu, victime d'un acharnement extrêmement injuste, bien qu'il soit un amateur de corrida, ce qui ne l'empêche pas d'être un acteur exceptionnel qui représente la France avec une popularité et une célébrité uniques", a déclaré l'ancienne actrice. Concernant le texte à charge de Philippe Torreton, BB a demandé à ce dernier de "garder son venin, sa vulgarité, sa médiocrité et sa jalousie pour insulter ceux qui en valent la peine".

Raël et son mouvement raëlien

Il est un peu comédien non ? Raël, le gourou de la secte du même nom, a cru bon de donner lui aussi son avis : "je salue la décision de Gérard Depardieu de rendre son passeport (français) comme une excellente décision. Les talentueux devraient quitter les pays qui les surtaxent".