Depardieu, en Obélix, dans un avion

  • A
  • A
Depardieu, en Obélix, dans un avion
Gérard Depardieu s'amuse de son "dérapage" dans un avion, en août dernier.@ REUTERS
Partagez sur :

L'équipe du dernier "Astérix et Obélix" a réalisé un clip qui revient sur l'épisode de l'avion.

Gérard Depardieu ne rate pas une occasion de faire parler de lui. L'acteur français opte cette fois pour l'autodérision. Dans un clip d'une minute, publié sur le compte d'Édouard Baer sur Dailymotion, Gérard Depardieu revient sur son "dérapage" en août dernier, dans un avion, lorsqu'il avait uriné devant les passagers médusés.

Amusés par la polémique qui a suivi cet incident, les acteurs du dernier Astérix et Obélix, God Save Britania, ont tourné une parodie baptisée "Les Gaulois dans l'espace". Cette fois, Gérard Depardieu, qui revêt le costume d'Obélix pour l'occasion, n'a pas envie "de pisser" mais presse l'hôtesse pour qu'elle lui apporte un sanglier.

Édouard Baer, Gérard Depardieu ou Vincent Lacoste figurent au casting du clip parodique :

Révélées par Europe 1, les frasques de l'acteur dans un avion Air France avaient fait grand bruit. Gérard Depardieu s'était vu refuser l'accès aux toilettes en raison du décollage imminent de l'avion. Pris d'une envie pressante, il avait alors uriné en plein milieu de l'appareil.

Un temps soupçonné d'avoir bu avant le vol Paris-Dublin, son collègue Édouard Baer, présent au moment des faits, a démenti l'information. "Gérard Depardieu voulait aller aux toilettes, on lui a interdit l'accès, on n'était pas loin du décollage, alors il a uriné devant tout le monde. Je lui ai passé une petite bouteille d'eau. J'ai trouvé cette solution, j'avais cette mini-bouteille d'Evian avec moi. Simplement la bouteille était trop petite, alors c'est vrai que ça a débordé. Il était gêné, il a voulu nettoyer. C'était très gênant et humiliant pour lui" expliquait-il amusé à Europe 1.

L'information a fait le tour des médias étrangers. L'acteur français s'est, en effet, retrouvé en Une du célèbre tabloïd américain, The New-York Post. L'affaire a même déclenché un fou rire des journalistes de la CNN. Même la compagnie aérienne Ryanair a surfé sur la polémique en lançant une campagne de pub au slogan provocateur : "Nous ne sommes pas les seuls à pisser sur la concurrence".