Depardieu : "cela ne change rien"

  • A
  • A
Depardieu : "cela ne change rien"
@ MaxPPP
Partagez sur :

L'acteur, exilé en Belgique, assure que la censure de la taxe à 75% ne le fera pas revenir.

Gérard Depardieu ne reviendra pas en France. Malgré la décision du Conseil constitutionnel de censurer la taxation à 75% des contribuables les plus aisés, l'acteur restera à Néchin, petit village à la frontière belge, où il vient de s'installer. Selon l'acteur, la décision rendue samedi par les Sages "ne change rien" à son installation en Belgique, rapporte-t-il dimanche dans Le Parisien.

"Il faut les laisser parler". Le Conseil constitutionnel a infligé samedi un camouflet au président François Hollande en annulant la taxation à 75% pour les plus riches contribuables, sa mesure la plus emblématique et controversée. Le gouvernement a toutefois aussitôt promis de rétablir dans une nouvelle version.

>> A lire - Taxe à 75 % : une suppression temporaire

"Tout cela m'est complètement égal. Cela ne change rien", lance Gérard Depardieu, exilé fiscal à Néchin en Belgique. "Il faut les laisser parler", ajoute-t-il, à propos des responsables politiques.

"Quelque chose de minable". En annonçant son départ en Belgique, Gérard Depardieu c'était attiré les foudres de la gauche et notamment de Jean-Marc Ayrault qui avait qualifié cette décision de "minable". "Se mettre juste de l'autre côté de la frontière il y a quelque chose d'assez minable. Tout ça pour ne pas payer d'impôt", avait-il commenté le 12 décembre au 20 heures de France 2.

>> A lire - Ayrault tacle le "minable" Depardieu

"Je ne demande pas à être approuvé". Une critique à laquelle c'était empressé de répondre l'acteur dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche. "Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être respecté ! Tous ceux qui ont quitté la France n'ont pas été injuriés comme je le suis", soulignait-t-il dans sa lettre intitulée "Minable, vous  avez dit 'minable' ? Comme c'est minable".

>> A lire - Depardieu "rend son passeport" français

Depuis de nombreux comédiens ont pris part au débat, la majorité, dont Catherine Deneuve, Brigitte Bardot, Fabrice Lucchini, Gad Elmaleh, lui ont apporté leur soutien.

>> A lire - Depardieu : quand les stars s'en mêlent