Une femme de 55 ans est décédée de la dengue en Nouvelle-Calédonie, portant à trois le nombre de morts depuis le début de l'épidémie, qui frappe cet archipel français du Pacifique sud, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires.

Cette habitante du village de Pouembout (nord) avait été évacuée en urgence à l'hôpital Gaston Bourret où elle a succombé à une forme hémorragique de la dengue, a indiqué la direction des affaires sanitaires et sociales (Dass). Deux autres femmes, âgées de 55 et 36 ans, étaient précédemment mortes en décembre et en mars alors qu'une grave épidémie de dengue sévit en Nouvelle-Calédonie.

Quelque 8.250 cas de la maladie, transmise par le moustique Aedes aegypti, ont été recensés dans l'archipel depuis septembre 2012. La dengue provoque une forte fièvre, de violentes douleurs dans les articulations et une grande fatigue. Des complications oculaires sérieuses ont également été observées chez certains patients.

 Selon la Dass, l'épidémie est en "voie d'être contrôlée" à Nouméa et dans les villes de sa périphérie, mais en revanche elle continue sa progression dans l'intérieur et dans les îles Loyauté. La population est appelée à se protéger contre les piqures de moustiques, avec des répulsifs ou des moustiquaires, et à empêcher la formation de gites à moustiques.