Delarue : "je vais bien merci"

  • A
  • A
Delarue : "je vais bien merci"
"Je suis débarassé de toute drogue", affirme Jean-Luc Delarue@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW - Jean-Luc Delarue s'explique après sa mise en examen dans une affaire de drogue.

Arrestation, garde à vue, suspension d'antenne, cure de désintoxication, mise en examen... Depuis le 14 septembre dernier, Jean-Luc Delarue fait les gros titres de l'actualité dans une affaire de trafic et de consommation de drogue. Mis en examen vendredi, l'ancien animateur de France 2 sort de son silence vendredi au micro de l'AFP.

Presque 4 mois sans cocaïne

"Je suis débarrassé de toute drogue", affirme Jean-Luc Delarue qui est entré en cure de désintoxication en Suisse. "Aujourd'hui, ça fait 116 jours que je ne touche plus à la cocaïne et 95 jours que je ne touche plus à l'alcool. Ça a été un peu plus long pour arrêter les anxiolytiques", confesse-t-il. "Je fais donc à peu près chaque semaine, depuis la fin de ma cure, et de ma propre initiative, un dépistage de drogue", ajoute-t-il.

"Ma santé va beaucoup mieux, mes idées sont plus claires. Je poursuis mon rétablissement avec assiduité, je vais bien merci", affirme Jean-Luc Delarue. Il avoue avoir vécu son arrestation comme un électrochoc. "Ça a été le choc dont j'avais besoin. Le choc salutaire pour accepter totalement de capituler, devant tous les produits auxquels j'étais accroc", dit l'animateur qui confesse avoir consommé de la cocaïne, de l'alcool "avec excès" mais aussi des médicaments, "les trucs qu'on prend pour se calmer, pour dormir".

Mis en examen mais laissé libre, l'ancien animateur prend cette décision de la juge comme une marque de confiance. "Ce que je ressors de mon entretien avec la juge, le plus important pour moi, c'est que je ne sois pas soumis à un contrôle judiciaire. Et ça, je le prends comme une preuve d'encouragement de la juge dans ma détermination dans tout le processus que j'ai mis en place pour me débarrasser définitivement de toute addiction", explique Jean-Luc Delarue.