Delarue : des SMS pour "rétablir la vérité"

  • A
  • A
Delarue : des SMS pour "rétablir la vérité"
L'animateur-producteur est bien enterré au cimetière de Thiais, dans le Val-de-Marne.@ MAXPPP
Partagez sur :

Refusant de croire que son fils a voulu l'écarter, son père livre les derniers SMS échangés avec lui.

Sur Europe1, mercredi dernier, Jean-Claude Delarue avait dit son incompréhension de se voir écarter des funérailles de son fils, Jean-Luc Delarue, emporté par un cancer du pancréas le 23 août dernier.

Ne supportant plus "que la rumeur le décrive comme un père distant, voire absent alors que son fils s'avançait vers le crépuscule de sa vie", Jean-Claude Delarue est à nouveau monté au créneau cette semaine. Il a dévoilé sur M6 lundi quelques uns des derniers SMS échangés avec son fils, des messages que publie en intégralité Paris Match mardi.

"Papa, toujours en convalescence pulmonaire, je serai apte à discuter ce week-end. Bises."/"Ok, à demain. Je t’embrasse très fort. Papa.", peut on ainsi lire dans un échange de SMS datés du 25 mai dernier.

Un échange de SMS entre Jean-Luc Delarue et son père.

© CAPTURE D'ECRAN

Le but de Jean-Claude Delarue en divulguant ces messages privés ? Encore et toujours "rétablir la vérité" car il ne veut pas croire que son fils ait exigé qu'il soit écarté de ses derniers moments. Sur Europe1, le père de l'animateur avait déjà dit n'avoir appris la mort de son fils que 26 heures plus tard, "par la radio" précise t-il à présent.

Anissa "a persisté à mentir sur le lieu d'inhumation"

Après le cri du cœur lancé par Jean-Claude Delarue sur Europe1, la veuve de l'animateur, Anissa Delarue, avait réagi par un communiqué en affirmant que contrairement aux suppositions du père Jean-Luc Delarue ne s'était pas converti à l'islam.

Dans un autre communiqué, Anissa Delarue assurait aussi que Jean-Luc Delarue avait été inhumé "au cimetière du Père Lachaise le 29 août à 9 heures 30".

Or lundi, une "source municipale", a affirmé que l'animateur-producteur était bien enterré au cimetière de Thiais, dans le Val-de-Marne "dans une division du cimetière où sont regroupés des caveaux de familles musulmanes". Un périmètre qui n'est cependant pas exclusivement dédié aux musulmans.

"Je ne comprends pas du tout pourquoi la veuve a persisté à mentir sur le lieu d'inhumation de Jean-Luc", s'indigne à présent Jean-Claude Delarue dans  Le Parisien.