Delajoux attaque une fan de Johnny

  • A
  • A
Delajoux attaque une fan de Johnny
S'estimant menacé via Facebook, Stéphane Delajoux n'a pas hésité à porter plainte.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le médecin qui a opéré le chanteur poursuit une Belge qui l’avait menacé via Facebook.

Une fan belge de Johnny Hallyday va se retrouver devant la justice française. Dorothée Boulanger vient peut-être de comprendre qu’on ne peut pas écrire ce que l’on veut sur le Web et sur Facebook en l’occurrence. Cette mère de famille de trois enfants, qui habite Estinnes, est poursuivie par le Dr Delajoux, le fameux chirurgien des stars, révèle mercredi la RTBF. Celui qui avait opéré Johnny, fin 2009 à Paris, avant que le chanteur, victime de graves complications, ne se retrouve hospitalisé en urgence et même placé dans le coma aux Etats-Unis.

"Delajoux gauche, Delajoux droite…"

A l’époque, certains proches de la star avaient directement imputé ses ennuis de Johnny à des erreurs médicales qui auraient été commises par Stéphane Delajoux. Son producteur de l’époque, Jean-Claude Camus, n’avait pas hésité à déclarer : "aux Etats-Unis, on me dit que son opération a été un massacre."

Alors forcément, après avoir entendu ce genre de mises en cause publiques, certains fans de Johnny, dont Dorothée Boulanger, s’en sont pris au médecin sur Internet. La mère de famille a donc sérieusement balancé sur une page Facebook nommée "Delajoux gauche, Delajoux droite, tu frappes où tu veux". Elle y a écrit "qu’il devrait se retourner dans la rue quand il marche". Des menaces virtuelles pas très opportunes, surtout quand on se souvient qu’en décembre 2009, le docteur Delajoux avait été agressé par deux hommes cagoulés à proximité de son domicile parisien.

"Menaces de délit contre les personnes"

Le docteur Delajoux a porté plainte. La police judiciaire a contacté Facebook et l’opérateur Belgacom pour récupérer la véritable identité de Dorothée qui écrivait sous un pseudonyme. La voilà donc poursuivie pour "diffamation", "injures" mais aussi, plus sérieux, "menaces de délits contre les personnes". Et forcément Dorothée Boulanger est abasourdie de devoir comparaître devant le tribunal de grande instance de Paris.

Cette affaire pose plusieurs questions. L’énorme publicité donnée aux ennuis médicaux de Johnny peut-elle rendre le tribunal indulgent ? Le tribunal va-t-il juger que les menaces n’étaient ni réelles, ni crédibles, mais juste lâchées sous le coup de l’émotion ? Et du coup, le docteur Delajoux ne pourrait-il pas renoncer à l’envie de faire un exemple pour laisser Dorothée Boulanger réfléchir à ce qu’on ne doit pas écrire sur le Web ? Une chose est sûre, alors qu’à l’époque les humoristes et les imitateurs s’en étaient donné à cœur joie sur le docteur Delajoux, en attaquant une internaute anonyme, sincère fan de Johnny, le médecin ne devrait pas restaurer son image.