Dekhar, "sinistre personnage" pour Florence Rey

  • A
  • A
Dekhar, "sinistre personnage" pour Florence Rey
Florence Rey à son procès en 1998@ REUTERS
Partagez sur :

La jeune femme regrette que son nom ait été ressorti dans l'affaire du "tireur de Paris".

L'info. Elle est sortie de prison en 2009 et mène depuis une vie rangée, à l'écart des médias. Mais depuis cette semaine, le nom et le visage de Florence Rey sont réapparus dans les médias dans l'affaire du "tireur de Paris". Abdelhakim Dekhar, arrêté mercredi soir et mis en examen, avait en effet fourni l'une des armes qui avait serrvi en 1994 à l'équipée sanglante que la jeune femme avait menée avec son compagnon Audry Maupin. Un lien que Florence Rey regrette avoir vu ressorti.

"Des actions criminelles graves et dramatiques". "N'ayant plus aucun lien avec le dénommé Abdelhakim Dekhar depuis 1994, et ayant payé ma dette à la société, je m'étonne que, pour illustrer les récents événements tragiques, ma photo se soit retrouvée aussitôt en bonne place dans les médias, avec les conséquences graves que ça représente forcément pour qui cherche à retrouver une vie normale", écrit Florence Rey. "J'ai souvent condamné et regretté les terribles événements du 4 octobre 1994 et leurs conséquences pour les victimes et leurs familles. Je m'étonne que ce sinistre personnage n'en ait pas lui aussi retiré les enseignements qui s'imposent, et qu'il ait choisi de replonger dans des actions criminelles graves et dramatiques", conclut-elle.

Une vie rangée et discrète. Depuis sa sortie de prison en 2009, après 15 ans de "détention exemplaire", selon l'administration pénitentiaire, Florence Rey ne s'était pas exprimée. Elle a tenu un petit rôle dans un film en 2010, L'Orpheline avec en plus un bras en moins, réalisé par le réalisateur et producteur Jacques Richard, son compagnon. Son texte s'apparente à une "prise de position morale", a souligné son avocat Me Leclerc.