De plus en plus d’handicapés salariés

  • A
  • A
De plus en plus d’handicapés salariés
Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à employer des salariés handicapés, contraintes par la loi de 2005.@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Le nombre d’handicapés dans le privé a augmenté de 37% en quatre ans.

Les entreprises rechignent de moins en moins à employer des handicapés. C’est ce qui ressort des résultats de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) sur l’année 2011 publié jeudi. Entre 2005 et 2009 - date du dernier chiffre publié par le ministère de l’emploi -, le nombre de salariés handicapés a progressé de plus de 37%. 322.300 personnes handicapées étaient ainsi employées il y a trois ans contre 235.000 quatre années auparavant.

La raison de cet enthousiasme des entrepreneurs n’est pas anodine. Elle résulte principalement de la "loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées", datant du 11 février 2005, et de ses effets contraignants pour les employeurs qui n’embauchent pas au moins 6% d’handicapés.

Des sanctions plus sévères

Concrètement, les entreprises qui ne respectent pas cette obligation d’emploi s’exposent à une contribution versée à l’Agefiph plus lourde qu’auparavant. Depuis 2006, son plafond a été relevé. Pour chaque personne handicapée manquante au sein de la société, la contribution annuelle s’élève à 400 à 600 fois le Smic horaire en fonction de la taille de l’entreprise. Avant cette loi de 2005, la contribution des entreprises était comprise entre 300 à 500 fois le Smic horaire par personne handicapée manquante.

Le nombre d’employés handicapés devrait encore augmenter dans les prochains rapports, car depuis 2010, la loi a été encore durcie. Ainsi, si une entreprise n’a engagé aucune action en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés durant une période de trois années consécutives, le montant de la contribution par bénéficiaire manquant est majoré à 1.500 fois le Smic horaire, soit 13.5000 euros brut.