De l’affaire de famille à l’affaire d’Etat

  • A
  • A
De l’affaire de famille à l’affaire d’Etat
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le procès Bettencourt doit s’ouvrir jeudi sur fond de scandale politique touchant Eric Woerth.

Au départ, c’est l’histoire d’une affaire de famille. Le décor est connu et fait l’objet de multiples rebondissements depuis deux ans : une mère, Liliane Bettencourt, héritière de l’Oréal, l’une des plus grands fortunes de France, accusée par sa fille de dilapider la fortune familiale au profit du photographe François-Marie Banier. En décembre 2007, Françoise Bettencourt-Meyers a décidé de porter plainte contre X pour "abus de faiblesse" à l'égard de sa mère.

Une affaire privée

Depuis cet épisode, les deux femmes s’échangent des amabilités par presse interposée. "Ma fille, pour moi, est devenue quelque chose d’inerte" confiait, en décembre 2008, Liliane Bettencourt au JDD. " A l’issue du procès, une fois que "Banier et sa bande" auront été écartés par la justice, je souhaite qu’on se retrouve" répondait, la semaine dernière, la fille dans un entretien au Figaro Magazine.

Une affaire de vengeance

Pendant des mois de mai 2009 jusqu'à son départ, en mai 2010, le majordome de Liliane Bettencourt a caché un dictaphone dans la salle où la femme d’affaires tenait ses réunions. Objectif ? Se venger de l’héritière de l’Oréal qui avait renvoyé récemment du personnel. Des bandes sonores ensuite fournies à Françoise Bettencourt-Meyers. Laquelle a ensuite donné lesdits enregistrements à la police.

Des conversations entre Liliane Bettencourt et Patrick de Maistre, rendues publiques le 16 juin par le site Mediapart qui révèlent, entre autres, que l’héritière de l’Oréal possèdait deux comptes en Suisse et que l'île d'Arros aux Seychelles, non déclarée au fisc, aurait été léguée à François-Marie Banier.

Une affaire d'Etat

De ses écoutes, naît l'affaire Woerth. On apprend que l'épouse du ministre du Travail est salariée depuis le 12 novembre 2007 de la société Clymène, qui gère précisément la fortune Bettencourt, et ce jusqu'aux révélations qui l'ont poussé à démissionner. Des soupçons de conflits d'intérêts portent donc depuis sur Eric Woerth, ancien ministre du Budget de mai 2007 à mars 2010.

Eric Woerth était-il informé de cet exil fiscal ? Le ministre n’a pas répondu à cette question mais a reconnu avoir lancé, en 2009, un contrôle fiscal à l'encontre de François-Marie Banier, suite aux révélations du parquet de Nanterre. Depuis, chaque jour apporte son lot de révélations.