Dany Leprince va être libéré
Dany Leprince lors de l'enterrement de sa mère, en 2007. © MAXPPP

La Commission de révision a suspendu sa peine et ordonné sa libération, le 8 juillet.

C’est une première étape. Après 16 ans derrière les barreaux à clamer son innocence, Dany Leprince va être remis en liberté le 8 juillet et a obtenu jeudi la saisine de la Cour de révision, seule juridiction habilitée à réviser les condamnations pénales. C'est cette dernière qui décidera d'une éventuelle annulation de sa condamnation à perpétuité pour un quadruple meurtre familial. Fait unique selon Me Baudelot, la Commission de révision a ordonné la suspension de peine avant même que ne statue la Cour de révision.

"Le boucher de la Sarthe"

Surnommé "le boucher de la Sarthe", Dany Leprince a été condamné le 16 décembre 1997 par la cour d'assises de la Sarthe à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans, pour les meurtres de son frère, de sa belle-soeur et de deux de ses nièces en septembre 1994 à Thorigné-sur-Dué. Seule Solène, deux ans, avait miraculeusement échappé à la tuerie.

Accusé par sa femme et sa fille, dans des versions qui ont varié, Dany Leprince avait avoué le meurtre de son frère, avant de se rétracter. Il a depuis toujours clamé son innocence.

Décision dans plusieurs mois

Détenu à la centrale de Poissy (Yvelines), Dany Leprince a toujours clamé son innocence et avait saisi la Commission de révision afin de faire annuler sa condamnation, obtenant en avril 2006 un supplément d'information, notamment des expertises ADN.

"A mon avis, l'argument essentiel qui a été retenu est qu'il est matériellement impossible que Dany Leprince ait été sur place au moment où les meurtres ont été réalisés", a estimé son avocat, Me Baudelot, qui n'avait pu consulter les motivations de la Commission dans l'immédiat.

La Cour de révision ne rendra pas sa décision avant de "nombreux mois" selon l'avocat. Elle peut rejeter la requête de Dany Leprince, décider d'un nouveau procès ou annuler sa condamnation.