Dany Leprince : "un coup de massue"

  • A
  • A
Dany Leprince : "un coup de massue"
Dany Leprince est retourné mercredi en prison, après que la Cour de révision lui ait refusé un nouveau procès. Son avocat et sa compagne expriment leur incompréhension.@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Béatrice, la compagne de Dany Leprince, a dénoncé une décision "inhumaine".

"Il n’y a pas plus terrible pour lui. Lui faire croire quelque chose et l’annuler. Comme l’a dit un journaliste, on n’est pas au Cluedo, on ne joue pas avec la vie des gens", a réagi sur Europe 1Béatrice, la compagne de Dany Leprince. Ce dernier est retourné en détention mercredi après huit mois de liberté. La Cour de révision a en effet rejeté mercredi la requête en révision qu'avait déposée cet homme de 53 ans, condamné à perpétuité pour un quadruple meurtre commis en 1994 dans la Sarthe, et ordonné son retour en prison. "Je suis innocent, je ne comprends pas", a lui-même protesté Dany Leprince à l'énoncé de la décision.

"Il n'y a rien de plus inhumain"

"Nous étions plein d’espoir (…) On espérait que la décision de la Cour soit favorable, on espérait au moins que ce recours soit possible. (...) Cela a été un tel choc, un coup de massue", a raconté Béatrice peu de temps après la décision.

"Le renvoyer en prison dans ces conditions, il n'y a rien de plus inhumain", a-t-elle dénoncé :

"Il n'y a rien de plus inhumain"

"J’ai pu lui parler quelques minutes, l’accompagner jusqu’au fourgon qui l’a amené à la prison. Ce qui m’a vraiment touché, c’est qu’il y avait quelqu’un du tribunal, une femme, elle pleurait en nous voyant passer", a-t-elle témoigné, avant d'ajouter : "Lui, il était, comment dire, pas anéanti mais tétanisé. Ce n’était plus le même homme".

"C'est une terrible surprise et un échec effarant"

"Il faut se rappeler toutes les invraisemblances, toutes les incohérences du dossier d'instruction. Elles sont monumentales et on n'en tient pas compte", a regretté de son côté l'avocat de Dany Leprince, Me Yves Baudelot.

Ce dernier n’a pas caché son énervement à la sortie de la salle d’audience, dénonçant une "décision d'une cruauté invraisemblable" de la Cour de révision. Dany Leprince "est scandalisé, il croyait dur comme fer à la révision, il était d'un optimisme total", a-t-il expliqué, avant de mimer la décision de la Cour : "évacuez, y'a rien à voir!".

"C’est un échec terrible de la justice", a-t-il accusé :

"Je l'ai vu à l'instant, on lui [Dany Leprince] a passé les menottes dans le dos, on l'a descendu à la voiture cellulaire, il va passer la nuit à la Santé", a précisé son avocat. Il a regretté que la Cour de révision n'ait "même pas pris la peine de lire les motifs de sa décision, décision d'une cruauté invraisemblable".

Même l'avocat général Claude Mathon, qui représente le ministère public, a exprimé son incompréhension. Il a notamment suggéré qu'une nouvelle enquête soit ouverte afin d'examiner plus précisément le rôle éventuel dans la tuerie de l'ex-femme de Dany Leprince, Martine Compain. "Pourquoi n'a-t-elle pas été mise en examen ? (...) C'est incompréhensible", a-t-il réagi avant de conclure : "j'ai honte".

>> Retrouvez l'interview de Béatrice Leprince en intégralité en cliquant ici.