D'importantes inondations en Guadeloupe

  • A
  • A
D'importantes inondations en Guadeloupe
Les pluies diluviennes avaient déjà fait de nombreux morts en janvier 2011.@ Reuters Stringer
Partagez sur :

La préfecture a comptabilisé 80 interventions de pompiers, gendarmes et policiers.

Des routes ont été coupées et des quartiers de plusieurs communes inondés à la suite de très fortes pluies lundi soir en Guadeloupe. Des tronçons de plusieurs routes nationales ont été coupés par de brusques et fortes montées des eaux. Plusieurs quartiers, notamment à Pointe-à-Pitre, aux Abymes et au Gosier, ont été inondés, selon la préfecture.

Le niveau de l'eau a atteint par endroits 1,50 à 1,80 mètre, selon des témoignages diffusés par les radios locales. Les municipalités de Pointe-à-Pitre et des Abymes ont ouvert des écoles pour y accueillir les naufragés de la route. Dans un point de situation publié mardi à 2 heures (8 heures à Paris), la préfecture a indiqué que "toutes les personnes portées disparues ont été retrouvées, sauf une personne qui aurait été emportée par les eaux dans un canal des Abymes, selon un témoin".

Le jeune homme de 23 ans est finalement sain et sauf, a-t-on appris auprès des sapeurs-pompiers. Il avait regagné son domicile. Soufrant de contusions, il s'est signalé de lui-même mardi matin aux pompiers, qui l'ont conduit à l'hôpital.

>> Pour le lire le communiqué de Météo France, cliquez-ici. 

80 interventions

Les services de l'Etat ont comptabilisé environ 80 interventions de pompiers, gendarmes et policiers pour secourir et mettre à l'abri "63 personnes bloquées dans leur véhicule ou dans des maisons inondées". "Une seule personne a nécessité un transport à l'hôpital", a précisé la préfecture.

Les deux principales radios insulaires, Radio Caraïbes Internationale (RCI) et Radio Guadeloupe 1ère (France Télévisions), poursuivaient mardi matin leurs émissions spéciales, qui servent de liens aux familles, de nombreux auditeurs signalant que leur téléphone portable est déchargé.

A Pointe-à-Pitre, la municipalité a ouvert, dans la nuit de lundi à mardi, l'école primaire Léon-Feix pour y accueillir des naufragés de la route. Une initiative similaire a été prise par la commune limitrophe des Abymes, qui a ouvert deux "abris sûrs". Elles ont en fait l'annonce par voie radiophonique.

"Niveau de vigilance orange"

La préfecture avait annoncé lundi soir, deux heures après le début de pluies intenses, que "le niveau de vigilance orange a été déclenché par Météo France à 19h30" (1 heure mardi à Paris). Elle signalait, dans un communiqué, "des inondations localisées" et "une recrudescence des interventions des services de secours pour des maisons et commerces inondés ou pour des portions de routes bloquées".

Les pluies, qui ont cessé mardi vers 2 heures locales (8 heures à Paris), pourraient reprendre dans la journée de mardi. "La population est invitée à rester à l'écoute des informations diffusées par la radio et à rester très vigilante quant à l'évaluation de la situation météorologique", conseille la préfecture.