D-Day : les forces de l'ordre débarquent en Normandie

  • A
  • A
D-Day : les forces de l'ordre débarquent en Normandie
Image d'illustration@ MAXPPP
Partagez sur :

DISPOSITIF - De très nombreux policiers et gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité des trains qui rallieront la Normandie.

200.000 visiteurs, des centaines de vétérans, une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement, et même des tête couronnées. La pression est maximale sur les autorités françaises à l'occasion des cérémonies de commémoration du Débarquement en Normandie. Pour éviter tout incident, le ministère de l'Intérieur a mobilisé les forces de l'ordre.

Les chiffres. Et les chiffres donnent le tournis : 2.500 policiers, 5.000 gendarmes, 900 pompiers et 3.500 soldats seront sur place. Au total, près de 12.000 personnes, sans compter les secouristes ou les chiens renifleurs d'explosifs, qui vont inspecter tous les sites avant chaque cérémonie.



Un train sous haute surveillance. Ce dispositif hors norme sera particulièrement visible vendredi matin à la gare Saint-Lazare, à Paris. C'est de là que partira le train qui va conduire en Normandie la moitié du gouvernement français et 250 vétérans. Tout au long du parcours, entre la capitale et la Normandie, ce train sera placé sous très haute surveillance. Ainsi, des hommes du RAID et des gendarmes spécialisés dans les transmissions seront mobilisés tout au long du parcours.

"Nous avons pris une décision exceptionnelle, qui consiste, sur cet axe ferroviaire, à sécuriser la totalité des ouvrages d'art, des tunnels, des viaducs, des passages à niveau et de tous les points hauts, de manière à éviter une action terroriste contre une infrastructure ou contre le train lui-même"", détaille sur Europe 1 Patrice Bonhaume, patron du service national de la police ferroviaire.

brigade-ferroviaire
Et tous les autres trains, au départ de Saint-Lazare et à destination de Caen, seront également sécurisés dès jeudi matin, pendant deux jours. Ainsi, il y aura au moins une patrouille de la police ferroviaire à bord des 60 trains concernés. Juste un avant-goût du dispositif mis en place sur les lieux des cérémonies.













sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

GALERIE DE PORTRAITS - D-Day : d’Obama à Kate et William, des invités très attendus

ECOUTEZ - L'émission de Franck Ferrand consacrée à l'opération Fortitude

D-DAY - Sarkozy sera présent aux commémorations

DIPLOMATIE - Une visite royale réglée comme du papier à musique

EN IMAGES - Le "jour le plus long", c'était ça