Crue exceptionnelle en Côte-d'or

  • A
  • A
Crue exceptionnelle en Côte-d'or
@ CAPTURE METEO FRANCE
Partagez sur :

Une centaine de personnes ont été évacuées à titre préventif. Mais la décrue a commencé.

Une crue exceptionnelle de la rivière l'Ouche a eu lieu samedi en aval de Dijon, touchant une douzaine de communes, a-t-on appris auprès de la préfecture de Côte-d'Or. Une évacuation à titre préventif des habitants exposés à la crue a eu lieu, a ajouté la préfecture. Le niveau de l'eau et le débit "dépassant la crue historique de 1965", la zone a été placée en alerte rouge. La décrue s'est finalement amorcée en milieu d'après-midi et le Centre opérationnel mis en place pour la coordination des secours ainsi que le numéro de crise destiné aux populations ont été désactivés.

Grossie par les pluies incessantes des dernières 48 heures, l'Ouche était soudainement sortie de son lit dans la soirée de vendredi, envahissant une partie des rues et des maisons situées en bordure de rivière. "Cela fait 23 ans que j'habite dans la vallée de l'Ouche et je n'ai jamais vu ça !", déclarait samedi matin Dominique Bachelet, une Dijonnaise de 56 ans, ébahie devant la rivière dévalant la ville.

Samedi matin, alors que les services techniques de la ville s'affairaient pour faire des barrages avec des sacs et pomper l'eau dans les parkings et les caves des immeubles, le sénateur-maire de Dijon François Rebsamen, venu sur place, estimait que la précédente crue de l'Ouche en 2001 était battue et qu'on était "dans des records de crues depuis cinquante ans".

Trois départements en alerte orange

Trois départements, la Côte-d'Or, l'Yonne et la Haute-Marne restaient placés samedi en vigilance orange pour le risque d'inondation jusqu'à dimanche 16 heures. Malgré l'amélioration de la situation, la préfecture de Côte-d'Or a décidé de maintenir tout le week-end une cellule de veille, en contact avec les secours sur le terrain, pour surveiller l'évolution de la situation.