Croizon "plus triste qu’en colère" de s'être fait voler son fauteuil

  • A
  • A
Croizon "plus triste qu’en colère" de s'être fait voler son fauteuil
Le sportif handicapé Philippe Croizon, auteur notamment d'une traversée de la Manche à la nage alors qu'il est amputé des quatre membres, s'est fait voler son fauteuil roulant électrique alors qu'il séjournait en Seine-Maritime.@ Reuters
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 - Le nageur, amputé des quatre membres, s'est fait voler son fauteuil roulant électrique.

L'INFO. Il dormait chez des proches à Martin-Eglise près de Dieppe et l'impensable se produisit. Le sportif handicapé Philippe Croizon, auteur notamment d'une traversée de la Manche à la nage alors qu'il est amputé des quatre membres, s'est fait voler son fauteuil roulant électrique alors qu'il séjournait en Seine-Maritime.

"Je suis triste". Dans la nuit de jeudi à vendredi, les voleurs sont partis avec la remorque dans laquelle se trouvait son fauteuil. "Je suis plus triste qu’en colère. Ce n’est pas que mon fauteuil électrique qu’ils m’ont piqué, c’est mon autonomie. Je n’ai plus de bras et plus de jambes. Donc à part mettre des prothèses de temps en temps -mais je ne les mets pas tout le temps-, il me faut mon fauteuil électrique", a-t-il affirmé au micro d'Europe 1. Le fauteuil, un modèle tous-chemins, était tout neuf et fabriqué spécialement pour lui.

La Sécu ne rembourse que 3.000 euros. Outre le préjudice moral, la perte du fauteuil représente également une importante perte financière car ces équipements sont très mal remboursés. "En règle générale, un fauteuil électrique d’une personne handicapée va coûter entre 10.000 et 12.000 euros. Il faut savoir que la sécurité sociale ne rembourse que 3.000 euros", a-t-il déploré.

L'ancien ouvrier métallurgiste de 46 ans, qui a relié les cinq continents par les détroits à la nage, lance donc un appel : si les gens "voient passer une remorque, marquée dessus 'rapido' et derrière 'zéphyr' en gros, ou alors un fauteuil bleu roi avec un top case à l’arrière, qu’ils appellent les autorités". Plusieurs internautes ont également proposé leur aide financière à Philippe Croizon. "Il y a un buzz incroyable autour de ce fauteuil", affirme Philippe Croizon avant d'ajouter : "je crois qu’il y a aussi un ras-le-bol. Comment peut-on piqué le fauteuil d’une personne en situation de handicap ? Il y a en a marre. Faut que ça bouge !" En attendant de retrouver son fauteuil, Philippe Croizon est occupé à la rédaction d'un livre relatant ses traversées entre les continents.