Crash Rio-Paris : la formation inadaptée des pilotes

  • A
  • A
Crash Rio-Paris : la formation inadaptée des pilotes
@ MaxPPP
Partagez sur :

ZOOM - Une contre-expertise pointe une "réaction inappropriée de l'équipage". Qui correspond pourtant à ce qu’on apprend aux pilotes.

L’accusation. C'est en raison d'une "réaction inappropriée de l'équipage" que le vol Rio-Paris a plongé dans l'Atlantique en juin 2009, faisant 228 morts, assure une contre-expertise rendue publique mardi. Sauf qu’à l’époque, les pilotes n'étaient pas suffisamment formés pour empêcher leur avion de décrocher. C'est en tout cas ce que plusieurs d'entre eux ont raconté à Europe 1.

Pas de formation pour gérer un décrochage. Au cours des années 2000, aucune formation spécifique n'était dispensée aux pilotes, tout simplement parce qu’Airbus affirmait que ses appareils ne pouvaient pas décrocher. "Pas de risques... et donc pas de formation", ont témoigné tous les ex et actuels pilotes contactés.

Au final, une seule procédure existait à l'époque pour reprendre le contrôle de l'appareil en plein décrochage : une procédure dite "complémentaire", enseignée une seule fois au tout début de la carrière des pilotes. Or cette dernière "était totalement inadaptée face à un évènement aussi grave qu'un décrochage". Concrètement, le commandant devait lister à voix haute toutes les actions à réaliser et seulement ensuite les répartir entre lui et son copilote. "Beaucoup trop long, (…) suicidaire", disent aujourd’hui les pilotes.

28.05.Air.France.630.420

© REUTERS

Une procédure mise à jour mais encore incomplète. Depuis l'accident, tout a changé : les pilotes apprennent par cœur une procédure d'urgence, ils s'entraînent régulièrement pour que les gestes deviennent automatiques.

Sauf qu’il reste des lacunes : en cas de décrochage, la manoeuvre enseignée consiste à faire piquer l'avion. Mais le problème avec les Airbus, c'est que dans cette situation l'alarme anti-décrochage retentit et c'est exactement ce qui s'est passé dans le cockpit du Rio Paris. En clair, les pilotes continuent aujourd'hui encore à faire exactement l'inverse des indications que donne l'appareil.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

LE DOCUMENT - La contre-expertise met en cause l'équipage

REACTION - "Ce rapport est complètement bidonné"

RAPPORT - AF447 : les passagers morts sur le coup

 MEDIA - Rio-Paris : le docu-fiction fait polémique