Crash Rio-Paris : "ce rapport est complètement bidonné"

  • A
  • A
Crash Rio-Paris : "ce rapport est complètement bidonné"
Partagez sur :

LE COUP DE GUEULE - Sur Europe 1, le frère d'une des victimes du crash refuse d'accabler les pilotes.

Avec le rapport de contre-expertise sur le crash du vol Rio-Paris en 2009, ébruité mardi, revient la douleur des familles de victimes. Et la colère aussi. Joint par Europe 1, Laurent Lamy, le frère d'une des 228 victimes de ce crash d'un vol Air France, a refusé d'accabler les pilotes, bien que le rapport souligne la "réaction inappropriée de l'équipage" au moment du décrochage de l'avion.

Un rapport "bidonné". "Pour moi, ce rapport est complètement bidonné et ces conclusions ne correspondent pas du tout à la réalité", lance-t-il. "Les pilotes ne sont pas la cause mais les conséquences. Ce sont tous ces instruments qui ont indiqué de mauvaises informations aux pilotes qui ont fait que cet avion s’est crashé", a-t-il expliqué.

"Trop d'informations étaient fausses". On aurait pu mettre n’importe quel équipage aux commandes, on serait arrivé au même résultat dans la mesure où trop d’informations étaient fausse : l’altitude, la vitesse, l’alarme de décrochage qui fonctionnait à l’envers. Aucun être humain n’aurait pu comprendre cette situation", a-t-il conclu.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

CONTRE-EXPERTISE - L'équipage mis en cause

RAPPORT - Les passagers morts sur le coup

TÉMOIGNAGE - "La peur était certainement là"

BEA - Le rapport final dévoilé

SIMULATEUR - Le crash reconstitué