Courbefy, le hameau qui valait (au moins) 300.000 euros

  • A
  • A
Courbefy, le hameau qui valait (au moins) 300.000 euros
Partagez sur :

C'est le prix de départ des enchères pour ce petit coin déserté de la Haute-Vienne.

Courbefy, ses 19 bâtisses, sa piscine, son cours de tennis et ses boxes à chevaux… Le tribunal de Limoges organise lundi la deuxième vente aux enchères de ce hameau de la Haute-Vienne, situé en plein cœur du Parc naturel régional Périgord-Limousin. Le prix de départ a été fixé à 300.000 euros.

Des acquéreurs du monde entier

La première vente, organisée en février dernier, n'avait attiré aucun acheteur. Mais la situation est bien différente aujourd'hui, depuis un reportage diffusé sur TF1 et tous les articles qui s'en sont suivis.

Le maire de Saint-Nicolas-Courbefy enchaîne désormais les visites des 10 hectares du hameau avec de simples curieux et d'éventuels acquéreurs venus du monde entier.

"Depuis une dizaine de jours, notre téléphone sonne à longueur de journée", confie à Sud-OuestEvelyne Guilhem, son épouse. "Un jour, on s'est retrouvé avec CNN au au bout du fil d'un côté et un médecin américain de l'autre. [...] On a fini par rapprocher les deux combinés pour que le journaliste de CNN nous serve d'interprète", raconte la femme du maire.

Mis en vente par le Crédit agricole

La dernière habitante a quitté Courbefy dans les années 1970. Depuis, le hameau est passé sous le giron de plusieurs propriétaires, transformé successivement en centre de loisirs pour jeunes, en village de vacances et en hôtel-restaurant.

"Les derniers propriétaires ont laissé péricliter l'affaire, explique Bernard Guilhem. Ils ont emprunté beaucoup d'argent au Crédit Agricole pour transformer le hameau en complexe hôtelier, mais l'ont mal utilisé. L'affaire a été mise en vente par la banque".

Des projets différents

Plus de 150 acquéreurs ont manifesté leur envie de racheter les lieux, chacun avec un projet différent. Des Belges qui souhaitent créer un centre d'hébergement pour handicapés, un avocat libanais qui s'est renseigné sur la possibilité de construire un héliport, des responsables de la chaîne de télévision Endemol qui envisagent de lancer une émission du type "SOS Village"…

La première offre reçue par le greffe du tribunal de Limoges a été émise par AHAE Press, une société américaine enregistrée dans l'État de New York, propriété du célèbre photographe d'origine coréenne Ahae.   Une chose est sûre : le hameau sera vendu au minimum à 300.000 euros.