Coup de tabac sur les parents

  • A
  • A
Coup de tabac sur les parents
@ Maxppp
Partagez sur :

10% des enfants de parents fumeurs ont goûté au tabac contre 4% des non-fumeurs, selon une étude.

Les parents ont un "rôle prépondérant" dans l'éducation, même en matière de tabac. 10% des enfants de parents fumeurs ont goûté au tabac, alors qu'ils sont seulement 4% à le faire lorsque leur entourage est non fumeur, selon une enquête Kantar Health commandée par la Fédération française de cardiologie.

Lorsque l'un ou les deux parents fument, leurs enfants vont être plus facilement tentés par la première cigarette. Chez les 9-10 ans, des élèves de CM1 ou CM2, les garçons sont quatre fois plus nombreux à avoir tenté l'expérience quand leurs parents sont eux-mêmes fumeurs.

Pour un quart des enfants interrogés, leur première cigarette, fumée à 11 ans et demi en moyenne, provenait d'un paquet qui traînait chez eux, souvent appartenant à leur mère.

"Il faut parler de ce problème"

Si l'idéal reste que les parents arrêtent le tabac, rien ne garantit pour autant que leur progéniture ne cèdera pas à la tentation. "Il faut dire aux parents qui ne fument pas et qui pensent naïvement que pour cela leurs enfants ne vont pas fumer, aux parents qui fument et pour cela n'en parlent pas parce qu'ils sont mal à l'aise pour en parler, qu'il faut parler de ce problème comme ils parlent des autres problèmes d'éducation", insiste sur Europe 1 le professeur Daniel Thomas, cardiologue.

"Il faut qu'ils donnent un avis. Beaucoup trop d'enfants disent dans cette enquête que les parents ont finalement baissé les bras, qu'ils s'en fichent un peu ou finissent par être d'accord, en particulier ceux qui sont fumeurs parce qu'ils sont eux-mêmes piégés dans le tabagisme. Si leur enfant devient fumeur, ils baissent les bras", conclut-il.

Conduite tous les ans depuis 14 ans, l'enquête a été réalisée par la société Kantar Health auprès de 2.540 élèves de CM1 et CM2 et 1.982 collégiens des classes de 6e à la 3e, de septembre 2011 à janvier 2012).