Côte-d'Or : 500 euros d'amende pour le viticulteur bio

  • A
  • A
Côte-d'Or : 500 euros d'amende pour le viticulteur bio
Emmanuel Giboulot dans sa vigne.@ Max PPP
Partagez sur :

JUSTICE - Le viticulteur qui refusait d’utiliser des pesticides a été condamné a 500 euros d’amende, plus 500 avec sursis, par le tribunal correctionnel de Dijon.

L'info. Emmanuel Giboulot n’a pas eu gain de cause auprès du tribunal correctionnel de Dijon. Ce viticulteur de 51 ans, basé à Beaune en Côte d’or, a été condamné à 500 euros d’amende, plus 500 avec sursis, pour non-respect d’un arrêté préfectoral. Ce texte oblige les viticulteurs à appliquer un traitement à base de pesticides sur leur vigne. Emmanuel Giboulot, dont les plants étaient touchés par la flavescence dorée, une maladie grave, avait décidé de dire non aux pesticides. De quoi attirer l’attention du monde viticole, qui attendait la décision avec impatience. Lors de l’audience qui s‘était déroulée en février dernier, plus de 500 personnes s’étaient massés devant le tribunal en signe de soutien à Emmanuel Giboulot.  Si ses soutiens auprès des écologistes étaient moins nombreux ce lundi, le viticulteur ne s'est pas montré atteint par la décision de justice : "Je ne me sens pas du tout coupable, c'est intolérable aujourd'hui d'être obligé de se masquer, d'être dans la peur quand on assume une position", a-t-il déclaré à la presse. Vincent Talmot, représentant de la commission viticole à la Confédération paysanne a quant à lui fustigé "l'administratif qui gagne sur le paysan". 

>> La vidéo du témoignage d'Emmanuel Giboulot



sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

CONVICTIONS - Jugé pour avoir refusé d'utiliser des pesticides