Costes, le restaurant qui n'aime pas les "moches"

  • A
  • A
Costes, le restaurant qui n'aime pas les "moches"
@ PHOTOPQR/LE PROGRES/JUSTE PHILIPPE
Partagez sur :

Mieux vaut avoir une belle gueule si on veut profiter de la vue "Chez George" au sixième étage du centre Georges Pompidou.

La table à laquelle on est installé chez Costes ne dépend pas de la place disponible, mais de son physique. Exception faite pour les moches célèbres qui, eux, peuvent espérer être mis près des vitres et jouir de la vue superbe sur Paris qu'offre le 6e étage du centre George Pompidou.

Le Canard Enchaîné a publié mercredi le témoignage d'une ancienne hôtesse qui révèle que les personnes en charge d'installer les gens ont des consignes de la direction pour placer les gens "beaux" devant et les "pas beaux" derrière.

"Très mauvais pour l'image"

Et la direction ne plaisante pas avec l'image que renvoient ses clients, d'après ce témoignage. Si l'hôtesse, devenue physionomiste pour l'occasion, se trompe dans son placement elle est réprimandée. Le grand patron, Gilbert Costes lui-même, assène cette consigne lors de ses passages au restaurant. Forcément, un moche "c'est très mauvais pour (l') image" du lieu, estimerait carrément la direction. Heureusement, les plats sont toujours bien présentés, que l'on soit au fond du restaurant ou à l'entrée et le prix est le même pour tous. Quant aux recettes, elles peuvent avoir un goût amer pour l'ego si l'on mange caché près des cuisines.

Contactée par le Parisien.fr, la direction du groupe Costes se refuse à tout commentaire. "C'est une critique récurrente qui ne reflète pas la politique de chez Costes et cela ne sert à rien de monter cette affaire en épingle", assure le service de communication.