Corse : "l'Etat est incapable d'assumer ses responsabilités" (Angelini)

  • A
  • A
Corse : "l'Etat est incapable d'assumer ses responsabilités" (Angelini)
"Depuis cinq mois, depuis que ce gouvernement est entré en fonction, on n'a pas l'ombre d'une doctrine concernant la Corse", déplore Jean-Christophe Angelini.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le leader du Parti de la nation corse en appelle à l'Etat après l'assassinat de Me Sollacaro.

INTERVIEW E1- Jean-Christophe Angelini, secrétaire général du Parti de la nation corse, a demandé mercredi sur Europe 1 au gouvernement français "d'assumer une fois pour toutes ses attributs régaliens en Corse", au lendemain de l'assassinat de l'avocat Me Antoine Sollacaro.

"Que je sache, aucun Corse n'a jamais eu de pouvoir de police ou de justice. Tous ces attributs-là sont dans le champ de l'Etat qui, manifestement, est incapable aujourd'hui d'assumer pleinement ses responsabilités", a déploré Jean-Christophe Angelini.

"Depuis cinq mois, depuis que ce gouvernement est entré en fonction, on n'a pas l'ombre d'une doctrine concernant la Corse. On a de temps à autre un communiqué, une interpellation publique mais on n'a pas de ligne claire", estime le conseiller territorial de l'Assemblée de Corse et conseiller général du canton de Porto-Vecchio. Selon lui, "il n'y a pas de réaction à la hauteur des enjeux".