Condamnée pour le plagiat du mémoire de son étudiant

  • A
  • A
Condamnée pour le plagiat du mémoire de son étudiant
Stop au plagiat à la faculté des sciences de Toulouse.@ Maxppp
Partagez sur :

La chercheuse toulousaine pourrait être privée de son titre de docteur et compromettre sa carrière.

Sanction rare dans le monde universitaire, une chercheuse toulousaine a été condamnée en première instance à 5.000 euros d’amende et 20.000 euros de dommages et intérêts pour avoir plagié le travail de l’un de ses étudiants rapporte Le Monde.

Christine Marchal-Sixou, maître de conférence, avait soutenu fin 2006 une thèse d’odontologie, la science médicale de la dent. Problème, selon le tribunal, elle a plagié le mémoire de Samer Nuwwareh, un de ses étudiants en master à la faculté de chirurgie dentaire de Toulouse sans le citer.

Carrière en danger. Outre les conséquences financières que ce jugement impose, la chercheuse pourrait voir sa carrière sérieusement compromise. Si le jugement est confirmé en appel, la thèse de Christine Marchal-Sixou devrait être retirée et tous ses exemplaires détruits.

La décision de justice devrait également être affichée pendant un mois dans les universités Paul Sabatier de Toulouse et René Descartes à Paris. Elle pourrait également priver la chercheuse de son titre de docteur.