Concordia : la colère des rescapés

  • A
  • A
Concordia : la colère des rescapés
Des rescapés français arrivant à Marseille.@ MAXPPP
Partagez sur :

Certains envisagent de porter plainte. Tous disent avoir été livrés à eux-mêmes.

Passé l'effroi du naufrage, la colère monte chez les rescapés du Concordia. Arrivés par centaines à Marseille, en plusieurs vagues depuis samedi, les naufragés français rencontrés par Europe1 dimanche racontent tous comment ils ont été livrés à eux-mêmes à bord.

 "Le capitaine et l'équipage doivent payer"

"Tout l'équipage nous a lâché", fustige Sarah, mère de famille au micro d'Europe1. "On s'est retrouvés seuls à tout gérer. J'avais un petit de 3 ans, un petit de 6 ans... On a dû se débrouiller par nos propres moyens. On s'est retrouvés avec des bouées merdiques dont les cordes ne tenaient pas", raconte-t-elle.

"Le capitaine et l'équipage doivent payer", estime la jeune femme qui entend porter plainte contre Costa Croisière. 

Elle n'est pas la seule : dimanche, un Bordelais, lui aussi rescapé du naufrage, confiait au site Internet de Sud Ouest vouloir, lui aussi, porter plainte. "Ce qui s'est passé n'aurait jamais dû arriver", estime Olivier Carrasco qui juge la compagnie "défaillante".

Bientôt une association des naufragés du Concordia ?

Et le rescapé de décrire les mêmes scènes de panique que tous ses compagnons d'infortune : "personne ne nous a indiqué de monter dans les chaloupes, nous avons dû prendre toutes les initiatives nous-mêmes. Le voyant lumineux de mon gilet ne fonctionnait pas", "l'équipage peinait à mettre (les chaloupes) à la mer".

D'après les informations recueillies par Europe1 à Marseille, des passagers envisageraient à présent de créer une association : celle des naufragés du Concordia.