Comment Leboncoin a laissé passer une annonce raciste

  • A
  • A
Comment Leboncoin a laissé passer une annonce raciste
Le site de petites annonces reçoit 600.000 offres par jours.@ Europe1.fr
Partagez sur :

Malgré les filtres, il arrive que le site de petites annonces laisse passer des propos illégaux. Ca a été récemment le cas.

Jeudi 7 novembre, 16h02, “Adel” vient de proposer une partie de son pavillon à louer sur le site de petites annonces Leboncoin.fr. Un 35m2 à Sevran en Seine-Saint-Denis, proche de la gare et de tout commerce, parfait pour un couple. “PAS DE PERSONNE NOIR MERCI”, précise néanmoins l’annonce qui restera presque trois heures en ligne et trouvera preneur.

lbc2test

Signalé par un internaute. Outre l’orthographe chancelante de l’annonce, c’est son caractère manifestement raciste qui aurait dû stopper sa publication. Problème : ni l'algorithme développé par les équipes de LBC France, l’entreprise derrière le site de petites annonces, ni les 150 employés qui surveillent les 600.000 annonces publiées chaque jour n’ont repéré les propos discriminatoires.

C’est le signalement d’un utilisateur du site qui a permis la détection de l’annonce frauduleuse explique-t-on du côté de LBC France, contacté par Europe1.fr. “Elle a été retirée à 18h45”, précise-t-on. Pendant presque trois heures, les internautes ont pu appeler “Adel” pour lui proposer des visites. L’affaire à d’ailleurs été rondement menée puisque ce dernier déclare que le bien n’est plus disponible lorsqu’on l’appelle.

Une politique sévère. Chez LBC France, on estime que ce type d’annonce est relativement rare. “On fait particulièrement attention à la section “Emploi””, affirme-t-on du côté de l’entreprise.

Pour empêcher les fraudeurs de connaître les méthodes de détection des annonces, le site ne justifie aucune suppression. Cela n’empêche néanmoins jamais quelques cas particulier de passer au travers des mailles du filet.