Comment faire jouer son assurance ?

  • A
  • A
Comment faire jouer son assurance ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

SPECIAL TEMPETE - Christine Lagarde a assuré que les sinistres seraient pris en charge.

"Procéder le plus vite possible à deux choses : évaluation et indemnisation", c’est l’objectif défini dès dimanche matin par Christine Lagarde. Invitée du Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Parisien/Aujourd’hui en France, la ministre de l’Economie a assuré que ses services étaient mobilisés aux côtés des assureurs pour venir en aide aux sinistrés de la tempête Xynthia.

Aux côtés des sinistrés, les assureurs ne parlent pas encore d'argent mais tentent de rassurer les habitants :

Pour les habitations. "Il faut que les habitants sachent que ceux qui disposent d’une [assurance] multi-risques habitation sont couverts pour le risque de tempête", a rappelé Christine Lagarde. En conséquence, "tout détenteur d'un tel contrat sera indemnisé pour les dommages matériels qu'il aura subis du fait du vent", mais aussi de la pluie qui se serait infiltrée à l’intérieur, a ajouté la Fédération française des sociétés d'assurance.

Pour les véhicules. Les dommages causés par l'effet du vent sont pris en charge si, et seulement si, le contrat comporte une garantie incendie ou dommages.

En cas d’inondations. L’arrêté de catastrophe naturelle est paru mardi au Journal officiel. Il reconnaît l'état de catastrophe naturelle pour les quatre départements qui avaient été placés en "vigilance rouge" par Météo France : Charente-Maritime, Vendée, Deux-Sèvres et Vienne.

Quelles sont les démarches à effectuer ? Sur son site internet, la Fédération française des sociétés d'assurance liste tous les documents à rassembler et à transmettre pour obtenir une indemnisation. Elle donne également quelques conseils aux sinistrés quant aux délais à respecter pour se lancer dans ces démarches. L’Institut national de la consommation propose de son côté un guide complet qui récapitule tous les cas de figure possible.

Les délais. Les victimes ont jusqu'au 31 mars pour déclarer les sinistres à leur assureur, a annoncé mardi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, qui a allongé le délai légal à 30 jours, contre dix habituellement. Le régime des catastrophes naturelles s'applique aux "dommages causés par les inondations, les coulées de boue et les chocs mécaniques liés à l'action des vagues". Pour les dégâts relevant de la seule tempête, qui n'entrent pas dans le régime de catastrophe naturelle, le délai légal pour déclarer un sinistre aux assurances est de cinq jours.