Combien coûte la rentrée 2013 ?

  • A
  • A
Combien coûte la rentrée 2013 ?
Selon le ministère de l'Education nationale, le coût de la rentrée devrait augmenter de 0,3 % cette année@ MAXPPP
Partagez sur :

Selon l’État, le budget devrait rester le même qu'en 2012. Associations et parents d'élèves sont (un peu) moins optimistes.

L'info. A tout juste deux semaines de la rentrée scolaire, les familles françaises sont entrées dans la dernière ligne droite des préparatifs. Matériel scolaire, livres de cours, agenda, vêtements, les parents d'élèves font la tournée des magasins pour être prêts le jour J. Avec une inquiétude : le coût de la rentrée scolaire sera-t-il, cette année, compatible avec le budget familial ?

>> A LIRE AUSSI : L'allocation de rentrée scolaire versée dès mardi

"L'addition grimpe très vite". C'est la question qui taraude Lamia, mère de deux collégiens de la région parisienne, rencontrée par Europe 1. Il faut dire qu'au milieu des stylos, calculatrices et autres compas, elle a dénombré pas moins de 19 cahiers. "Grand format, grands carreaux, 96 pages. Vendus par trois en magasin, cela fait déjà un total de 23 euros", calcule-t-elle. "On ne s'en rend pas compte, mais l'addition grimpe très vite".

courses rentrée scolaire

© MAXPPP

D'autant qu'à chaque cahier, il faut ajouter un protège cahier, ce qui ajoute encore 20 euros de plus au total. "J'avais espéré ne pas dépasser 150 euros pour mes deux enfants. Le résultat, c'est qu'on est un peu au-dessus, à 160 euros. On n'est ni en difficulté, ni aisés, mais quand on est un Français moyen, on compte forcément", justifie-t-elle.

Un coût stable par rapport à 2012. De son côté, le ministère de l'Education nationale a fait le calcul : selon lui, le coût de la rentrée 2013 devrait être sensiblement le même qu'il y a un an, avec une hausse limité à 0,3 %. D'autant que les enseignants ont été appelés à la modération sur les listes de matériel. A en croire le ministère, qui s'appuie sur des chiffres de l'Insee, seules les dépenses de vêtements devraient augmenter plus vite que l'inflation, de près de 2 %. Un chiffre que les associations de consommateurs, Familles de France en tête, considèrent comme trop optimistes.

>> A LIRE AUSSI : Ces villes où étudier à l'université coûte très cher

"Pas de flambée". Familles de France estime en effet que la hausse se situe plutôt autour de 1,4%. Selon elle, le coût de la rentrée scolaire pour un enfant entrant en 6e est de 185,08 euros en 2013. "Il n'y a pas eu de flambée ni de dérapage. Globalement les différents réseaux de distribution ont adapté leurs tarifs aux évolutions du coût de la vie et des matières premières et ont respecté les familles", a toutefois nuancé Thierry Vidor, directeur général de l'association, au cours d'une conférence de presse mardi. Par réseau, "les hypermarchés restent de loin les champions des prix les plus bas" avec un coût de 170,51 euros pour les 45 articles concernés par l'étude. On constate toutefois une hausse de 6,4% par rapport à la rentrée 2012. Dans les supermarchés, on note également une hausse, mais plus modérée (+3,9%), avec un panier global à 197,67 euros.

Les magasins spécialisés restent les plus chers, même s'ils ont "de plus en plus tendance à s'aligner sur les tarifs des supermarchés, notamment pour les grandes chaînes", note Thierry  Vidor. En conséquence, le panier en papeterie enregistre une "forte baisse (10,77%) par rapport à 2012 et le coût moyen de la rentrée 2013 dans ces magasins s'établit à 199,40 euros". Par catégories de produits, ce sont les articles de papeterie qui connaissent la plus forte progression (+8,2%) en lien notamment avec la hausse globale des tarifs de la pâte à papier (+4%), explique Thierry Vidor. Les autres fournitures scolaires voient leur coût augmenter de 1,8%, tandis que le poste "articles de sport" enregistre une baisse de 4,32%.