Colonna : une reconstitution prévue

  • A
  • A
Colonna : une reconstitution prévue
La cour d'assises de Paris a accepté le principe d'un "transport" en Corse, les modalités restent à définir.@ MAXPPP
Partagez sur :

La cour d'assises a accepté le principe d'un "transport" en Corse, les modalités restent à définir.

La cour d'assises qui juge Yvan Colonna a accepté lundi le principe d'un transport à Ajaccio. Le déplacement devrait avoir lieu début juin et permettra une nouvelle "reconstitution" de l'assassinat en 1998 du préfet de Corse, Claude Erignac.

Un accord de principe

Les juges ont ainsi considéré comme "justifiée" la demande de la défense d'un tel transport. Il ne s'agit pour l'instant que d'un accord de principe : la date et les modalités exactes seront fixées plus tard. Il s'agit notamment de savoir si les hommes déjà condamnés pour le crime accepteront de participer à cette reconstitution. Concernant la date, le 6 juin est envisagé.

La défense d'Yvan Colonna avait fait vendredi sa demande de reconstitution, un acte selon elle "capital" et "primordial" pour établir la "vérité". Le ministère public et l'une des parties civiles avaient recommandé à la cour d'attendre, pour prendre sa décision, les auditions prévues du 24 au 26 mai des membres du commando condamnés en 2003 pour l'assassinat du préfet.

Déjà plusieurs transports en Corse

En 1999, les autres protagonistes, condamnés depuis, avaient été conduits en Corse mais avaient refusé de participer à une reconstitution. En 2007, au premier procès Colonna, la cour avait procédé à un simple "transport" sans les autres condamnés et les témoins. Deux ans plus tard, en appel, le refus de la cour de procéder à une reconstitution plus approfondie avait amené l'accusé et ses avocats à quitter l'audience qu'ils voyaient comme biaisée.