Colonna a-t-il pu tirer sur le préfet Erignac ?

  • A
  • A
Colonna a-t-il pu tirer sur le préfet Erignac ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Cette question de balistique était au centre des débats, lundi, à la cour d’assises de Paris.

L’incertitude demeure au procès Colonna. Les auditions lundi par la cour d'assises spéciale de Paris du médecin légiste de l'affaire Erignac et d’un nouvel expert en balistique n'ont pas permis de tirer de conclusion probante sur la taille du tireur. Dans son étude, Jean-Claude Schlinger, a émis une dizaine d’hypothèses en fonction de la distance du tueur, de la trajectoire de la balle, sans toutefois donner de conclusion irréfutable.

La défense de Colonna souhaite une reconstitution

La défense d’Yvan Colonna comptait sur ces auditions pour étayer la thèse selon laquelle le tireur aurait été aussi grand que le préfet (1,83 m), ce qui mettrait hors de cause Yvan Colonna puisqu'il ne mesure qu'1,72 m. Au cours de cette journée d’audience, les avocats d’Yvan Colonna estiment avoir marqué des points et demandent à la cour d’exiger, une reconstitution sur place à Ajaccio.

Les parties civiles ont retenu de cette démonstration qu'Yvan Colonna ne pouvait être exclu. "A aucun moment, l'expert n'a dit qu'il était impossible pour un homme de la taille d'Yvan Colonna d'être le tireur", a commenté Me Benoit Chabert, qui représente l'Etat.

Une seule certitude : le préfet Erignac a été atteint de trois balles dans la nuque, les deux dernières ayant été tirées alors qu'il s'était déjà écroulé au sol sous l'impact de la première balle.