Colonna à Alessandri : "ce sera la guerre"

  • A
  • A
Colonna à Alessandri : "ce sera la guerre"
Yvan Colonna aurait écrit une lettre à son ancien ami Pierre Alessandri. Europe 1 a pu s'en procurer une copie.@ MAXPPP
Partagez sur :

Europe 1 révèle le contenu d’une lettre qu’Yvan Colonna aurait écrit à son ancien ami.

Yvan Colonna a écrit, en décembre dernier, à Pierre Alessandri. Le berger corse, jugé pour la troisième fois aux assises spéciales de Paris pour l'assassinat du préfet de Corse Claude Erignac en 1998, aurait ainsi envoyé une lettre à celui qui était son ami d'enfance, mais qu’il accuse de l’avoir trahi.

Ce courrier, c’est le président de la Cour d’assises spéciales de Paris qui en a révélé l’existence vendredi soir, créant ainsi un véritable coup de théâtre. La lettre lui a été transmise par le directeur central de la police judiciaire à 18h15. Ce dernier a assuré que, "pour des raisons de sécurité", il ne pouvait révéler sa source.

Le président a décidé de verser cette lettre, datée du 19 décembre, au débat. Europe 1 a pu se procurer ce courrier de menaces, qui doit encore être expertisé.

"Fais tout ce que tu peux pour me sortir"

Dans cette lettre manuscrite, en langue corse et longue de quatre pages, Yvan Colonna écrit : "j’ai pris perpétuité avec 22 ans de sûreté. Je m’attendais à ce que tu dises haut et fort que je suis innocent". Le suspect principal dans l’assassinat de Claude Erignac parle également d’amitié trahie. Et assure : "soit tu fais tout ce que tu peux pour me sortir, soit ce sera la guerre dedans ou dehors, tu m’as balancé, sacrifié".

Aucune interprétation n’est possible pour le moment. Il peut s’agir soit d’un cri de désespoir d’un innocent, soit d’une pression exercée sur un témoin. Quoi qu'il en soit, ce courrier fait son apparition alors que jeudi, Pierre Alessandri, a expliqué à la cour pourquoi il avait accusé le berger de Cargese.