Coeur artificiel : "il ne faut pas s'emballer"

  • A
  • A
Coeur artificiel : "il ne faut pas s'emballer"
Ce premier cœur artificiel n'est pas encore conçu pour toutes les morphologie.@ Europe1.fr
Partagez sur :

LE POINT DE VUE DE - Pour Albert Hagege, président de la Société française de cardiologie, il faudra attendre pour que ce type de coeur convienne à tout le monde.

L’INFO. Une première mondiale à mettre au crédit de la science française : depuis mercredi, un Français vit avec un coeur totalement artificiel. C’est l’oeuvre combinée de l’entreprise Carmat, qui a développé l’organe, des recherches du professeur Alain Carpentier et des équipes chirurgicales de Jean-Noël Fabiani à l’hôpital Georges Pompidou de Paris. Cette avancée pourrait permettre à terme aux personnes en insuffisance cardiaque de vivre dans des conditions proches de la normale.

>>> Albert Hagege est le président de la Société française de cardiologie. S'il se félicite de la conquête médicale que cette transplantation représente, il reste prudent quant à son application à un large public à court terme, comme il l'a expliqué samedi au micro d'Europe 1 :

En quoi cette cette implantation est une révolution ?

Il y a trois avancées majeures. Tout d’abord, c’est un coeur qui est totalement implantable : en dehors de la batterie, tout est à l’intérieur du corps. Ensuite, ce coeur mime la circulation normale, c’est à dire qu’il pompe plus ou moins vite en fonction de l’activité physique de la personne. Enfin, c’est un coeur biologique. Il est fait avec du matériel animal traité selon une technique qui a fait ses preuves pour les prothèses biologiques cardiaques développées par le professeur Carpentier depuis quarante ans. C’est donc un coeur qui est bio-compatible.

Cela dit, la prudence est de mise à court terme ?

Il ne faut pas s’emballer trop vite. C’est une première mondiale, donc il faut attendre un peu, tout cela est très récent. Il est est certain que de la même manière que les premières de la greffe cardiaque ont été compliquées, on a abouti maintenant à une technologie qui est maîtrisée. Ce sera probablement le cas pour cette technique là.

Le coeur a été implanté sur un homme grand et costaud, peut-on faire le même type d’opération sur tout le monde ?

On ne peut pas implanter ces coeurs artificiels sur tout le monde parce qu’ils sont volumineux, ils pèsent 900 grammes. Il faut donc un gabarit notable. Certes, il est moins facile de l’implanter chez une femme ou chez un petit gabarit, mais c’est un problème de miniaturisation.

sur le même sujet

LES FAITS - Un premier coeur artificiel implanté (et il est français !)