Code de la route : ce qui change

  • A
  • A
Code de la route : ce qui change
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le code de la route enregistre plusieurs modifications. Europe1.fr fait le point.

Un scooter, une formation de 7 heures. A partir du 1er janvier 2011, tout conducteur novice de scooter de plus de 50 centimètres cubes sera contraint de passer via une formation. Longue de sept heures, elle sera à la fois pratique et théorique. En sont dispensés : les usagers ayant assuré et utilisé une motocyclette légère ou un tricycle à moteur au cours des cinq dernières années.

Le non respect de cette réglementation sera passible d'une amende de 135 euros.

Cyclo débridé, amende envoyée. La Sécurité routière entend "responsabiliser les conducteurs de cyclomoteurs - en majorité âgés de 14 à 17 ans - et leur famille face aux dangers du débridage". A partir du 1er janvier 2011, le conducteur d'un cyclomoteur débridé devra payer une amende de 135 euros. Seuls aujourd’hui les vendeurs de ces engins sont condamnés. Ils sont passibles, depuis le 1er janvier 2006, de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende.

La vitesse des cyclomoteurs est limitée à 45 km/h mais le débridage - qui est illégal - permet d'atteindre des vitesses beaucoup plus élevées avec des risques, comme un freinage inadapté. Selon une étude de 2007 des assurances, 50% des cyclomoteurs accidentés sont débridés.

Cyclistes, tournez à droite au feu rouge. Depuis mardi, les conducteurs de vélos sont autorisés à franchir le feu rouge à certains carrefours. Il faut pour cela qu’un nouveau panneau, intitulé "tourne-à-droite", soit installé au croisement. Mais dans tous les cas, les cyclistes doivent toujours céder le passage aux piétons qui traversent la chaussée.

Lorsque la signalisation n'indique pas de "tourne-à-droite", les cyclistes doivent s'arrêter au feu rouge.

Piétons, traversez où vous voulez. Le décret paru au Journal officiel mardi renforce les droits des piétons. Ainsi, lorsqu'un piéton s'engage ou manifeste de façon claire - par un geste - l'intention de s'engager pour traverser une chaussée, un véhicule doit lui céder le passage. Ceci est valable sur les passages protégés, mais aussi en dehors. Toutefois, le piéton est tenu d’emprunter le passage piétons s'il est situé à moins de 50 mètres.

Le conducteur qui ne respecte pas ce principe de prudence "à l'égard du plus vulnérable" est passible d'une amende de 135 euros et de la perte de 4 points sur son permis de conduire.