Closer et l'affaire Gayet : "On a draîné de nouveaux lecteurs"

  • A
  • A
Closer et l'affaire Gayet : "On a draîné de nouveaux lecteurs"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pour Laurence Pieau, directrice du magazine Closer, condamné dans l'affaire Gayet, la presse people "a changé de statut".

De "bonnes ventes" pour Closer. "On ne fait pas de commentaire". Laurence Pieau, la directrice du magazine Closer, condamné jeudi par le tribunal de grande instance de Nanterre pour avoir révélé la liaison entre François Hollande et Julie Gayet, a prévenu au micro d'Europe 1 que le groupe ne souhaitait pas réagir à cette décision. On ne sait donc pas pour le moment si la publication fera appel ou non de somme de 15.000 euros de dommages et intérêts réclamés. Laurence Pieau a, en revanche, répété que le magazine avait fait de "bonnes ventes" grâce au numéro consacré à cette affaire. "On a drainé de nouveaux lecteurs qui n'étaient pas des lecteurs de Closer et qui sont restés fidèles au magazine", par la suite, a-t-elle expliqué.

"Un avant et un après" Closer. "Je pense qu'il y a eu un avant et un après Closer", a poursuivi Laurence Pieau. "La presse people a changé de statut. Il y a eu une énorme reconnaissance des lecteurs et on a eu une reconnaissance de la presse internationale", a -t-elle estimé.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PROCÈS - Closer : Julie Gayet attend la réponse de la justice

VIDEO - Julie Gayet : "Ma vie privée est ma vie privée"

INTERVIEW E1 - Closer a "eu beaucoup de chance" sur l'affaire Gayet

ZOOM - Protection de la vie privée : le droit français dépassé ?

ANALYSE - Une de Closer : un verrou a sauté