Closer condamné à verser 12.000 euros à Valérie Trierweiler

  • A
  • A
Closer condamné à verser 12.000 euros à Valérie Trierweiler
@ Reuters
Partagez sur :

A LA CAISSE - Le magazine a été condamné jeudi pour un article du 7 février sur les vacances à l'Ile Maurice de l'ex-première dame.

L'INFO. Le magazine people Closer a été condamné jeudi par le juge des référés de Nanterre (Hauts-de-Seine) à payer 12.000 euros de dommages et intérêts à Valérie Trierweiler pour un article du 7 février sur ses vacances à l'Ile Maurice.

Hasard de calendrier. Le juge des référés du tribunal de grande instance de Nanterre a également condamné le magazine à la publication de la condamnation en couverture sous astreinte de 1.500 euros par jour de retard, selon une ordonnance obtenue par l'AFP. Hasard du calendrier judiciaire, l'actrice Julie Gayet réclame jeudi à Closer, devant la justice à Nanterre, plus de 50.000 euros pour violation de sa vie privée.

sur le même sujet, sujet,

JUSTICE - Closer : Julie Gayet demande réparation

ON VOUS DIT TOUT - Un président célibataire : ce que ça change

CONFIDENCES - Valérie Trierweiler : "Quand j'ai su, j'ai cru tomber d'un gratte-ciel"

INTERVIEW E1 - Closer : "on a eu beaucoup de chance" sur l'affaire Gayet