Clip choc : comment l'enfant a été giflé

  • A
  • A
Clip choc : comment l'enfant a été giflé
@ CAPTURE
Partagez sur :

MAKING OF - Comment l'enfant acteur dans la campagne choc de la Fondation pour l'enfance a-t-il été giflé ?

Depuis mardi, le clip anti-gifle de la Fondation pour l'enfance tourne sur le web. Dans cette vidéo hyper réaliste, on voit une mère visiblement sur les nerfs donner une claque à son fils.

>> Pour voir ou revoir la vidéo  :



Un clip contre la giflepar Europe1fr

A Europe1.fr, on s'est posé une question : comment l'enfant a-t-il été giflé ? Vincent Lobelle, le réalisateur du film, nous répond.

Qui est l'enfant ? Tim, 7 ans et demi, est l'enfant du réalisateur. "Il s'agit d'un projet caritatif, donc gratuit, sur lequel toutes les personnes qui ont travaillé l'ont fait parce qu'elles étaient intéressées par la cause", a-t-il expliqué à Europe1.fr. Son fils et quelques-uns de ses amis ont accepté la mission.

Il n'a pas été giflé. Tout est question de montage. Vincent Lobelle est formel : "l'enfant n'a pas reçu de claque". "Après une journée de répétition avec un répétiteur de cascade, Tim l'a refait le lendemain sur le plateau. Il a décomposé son mouvement de tête d'un côté, pendant que de l'autre, sa mère dans le film - qui n'est pas ma femme - frappait dans un punching ball. Après deux mois de collaboration avec une entreprise spécialisée dans la 3D, l'image choc était bonne. "La déformation de sa joue, les dents, les lèvres, l'onde de choc, tout a été reproduit en 3D", explique encore Vincent Lobelle.

Hebergeur d'image

Des répétitions par les adultes. Mais même avec l'aide des effets spéciaux, il a fallu étudier la gifle sous toutes les coutures. Pour être ultra réaliste, le réalisateur n'a donc pas hésité à faire participer des amis. "On a dû travailler sur des références. On a filmé des gifles sur des adultes. La tonicité de la peau d'un enfant est plus souple, donc on a dû faire des adaptations", analyse-t-il. La Fondation pour l'enfance lui a également confié des photos et des liens Internet pour mieux juger du triste résultat d'une gifle sur un enfant.

"Il trouve ça amusant". Tim n'a donc pas été violenté et depuis mardi, passe donc à la télé, ce qui l'amuse visiblement. "Il n'est pas surpris. Sur l'image de sa claque, je lui ai montré chaque avancée de la post-production, donc il a pu suivre le travail. Il trouve ça amusant de le voir à la télé, il en parle avec ses potes", explique encore à Europe1.fr le papa réalisateur, avant de se faire un peu plus grave : "il espère que ce film va aider les gens à prendre conscience qu'il ne faut pas frapper les enfants. Il a très bien compris pourquoi on faisait tout ça", poursuit Vincent Lobelle. Il n'est cependant pas dit qu'on revoit tout de suite le jeune blondinet dans un clip ou un film. "Il est plutôt fasciné par les animaux", glisse son père. "Il aimerait d'ailleurs qu'on créé une petite association pour la protection des baleines ou d'autres espèces en danger".