Clichy-sous-Bois : l’incompréhension des jeunes

  • A
  • A
Clichy-sous-Bois : l’incompréhension des jeunes
Les jeunes de Clichy-sous-Bois sont en colère contre la justice dans l'enquête sur la mort de Zyed et Bouna.@ MAXPPP
Partagez sur :

REPORTAGE - Le non-lieu rendu à l’encontre des policiers suscite la colère de certains jeunes.

Les jeunes de Clichy-sous-Bois sont en colère contre la justice. Dès qu'ils ont appris mercredi la mise hors de cause des deux policiers poursuivis pour "non-assistance à personne en danger" dans la mort de Zyed et Bouna en 2005, plusieurs d’entre eux se sont regroupés.

"Six ans d’enquête pour rien"

"Quand même, c'est la police qui créé la mort de deux jeunes pour rien", s'indigne l'un de ces habitants au micro d'Europe. "Six ans d'enquête pour aboutir sur rien, c'est qu'il y a vraiment un problème", renchérit un autre. "Tout le monde est un peu énervé", conclut un troisième.

Ces jeunes avaient au moment des faits le même âge que les deux adolescents morts électrocutés dans un transformateur EDF de Clichy-sous-Bois après une course-poursuite avec des policiers. Ils disent qu'ils ont appris à vivre avec la mort de leurs copains.

"Les responsabilités auraient pu être clairement établies"

Du côté de la mairie, on prend acte de la décision de justice. Mais Olivier Klein, le premier adjoint de Clichy-sous-Bois, aurait préféré un procès public. "C'est vrai que depuis le début, on demande que la vérité soit rendue et un procès c'est quand même différent de la situation qu'on connaît aujourd'hui", explique-t-il. "A travers ce procès, les responsabilités auraient pu être clairement établies, ce qui n'est pas tout à fait le cas avec ce non-lieu", ajoute-t-il au micro d'Europe 1.

Les responsables municipaux de Clichy-sous-Bois disent ne pas redouter pas de réaction violente dans la ville après cette décision de justice. La police a néanmoins renforcé sa vigilance depuis mardi soir aux abords des quartiers sensibles.