Clearstream : Villepin relaxé en appel

  • A
  • A
Clearstream : Villepin relaxé en appel
Dominique de Villepin était poursuivi pour "complicité de dénonciation calomnieuse"@ Reuters
Partagez sur :

L'ancien Premier ministre était poursuivi pour "complicité de dénonciation calomnieuse".

Dominique de Villepin va pouvoir tourner la page Clearstream. La cour d'appel de Paris a confirmé mercredi la relaxe de l'ancien Premier ministre, poursuivi pour "complicité de dénonciation calomnieuse", confirmant le jugement rendu en première instance en 2010.

A l'audience du mois de mai, le parquet général avait requis quinze mois de prison avec sursis contre le fondateur de République solidaire. Nicolas Sarkozy, qui était partie civile en première instance, s'était désisté en appel.

A l'audience du mois de mai à la cour d'appel de Paris, le parquet général avait requis quinze mois de prison avec sursis contre Dominique de Villepin.

Les autres protagonistes condamnés

L'ancien vice-président d'EADS Jean-Louis Gergorin a vu sa condamnation allégée. Condamné à trois ans de prison dont 15 mois ferme et 40.000 euros d'amende en première instance, le prévenu est passé à une peine de trois ans de prison dont seulement six mois ferme. La peine d'amende a été maintenue.

"Nous allons réfléchir" à un pourvoi en cassation, a réagi son avocat, Me Paul-Albert Iweins.

Le mathématicien Imad Lahoud a été condamné à trois ans de prison dont 18 mois ferme. Cette peine confirme le jugement de 2010. Son avocat, Me Olivier Pardo, a annoncé son intention de se pourvoir en cassation.

Quant à Dominique de Villepin, si le parquet général renonce à cet ultime recours, il serait définitivement blanchi.