Circulation alternée : la mesure va-t-elle être "prolongée" ?

  • A
  • A
Circulation alternée : la mesure va-t-elle être "prolongée" ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Premier ministre a défendu la mesure de circulation alternée et assure qu'elle permet de faire descendre le niveau de pollution.

Les voitures dont la plaque d'immatriculation se termine par un numéro pair ne sont pas autorisées à circuler lundi à Paris et en petite couronne. Jean-Marc Ayrault s'est rendu à la Préfecture de police de Paris, accompagné du ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, du ministre de l'Intérieur Manuel Valls et de Philippe Martin (Écologie). "Si nécessaire, la mesure sera prolongée demain (mardi). Elle a en tout cas été prise pour deux jours en espérant que cet effort qui est fait et qui est accepté va permettre de faire descendre le niveau de pollution, c'est l'intérêt général", a déclaré le Premier ministre.

"C'est le sens civique, le sens des responsabilité qui l'emporte avec le travail de la police nationale, de la préfecture de police qui sont là pour orienter, indiquer et le cas échéant, prendre les dispositions qui conviennent si des personnes refusent d'appliquer cette mesure de santé publique", a également déclaré M. Ayrault, qui était accompagné du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, de Philippe Martin (Écologie) et de Frédéric Cuvillier (Transports). De son côté, Cécile Duflot a tenu à remercier les Franciliens qui respectent la mesure de circulation alternée.





sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Circulation alternée : le mode d'emploi

L'INFO - La circulation sera alternée à Paris lundi

RESPIREZ (UN PEU) - Pollution en IDF : en fait, ce n'était pas mieux avant

VIDÉO - Alertes à la pollution: sommes nous trop alarmistes?

ZOOM - Pollution de l’air : ce qu’il faut savoir