Circulation alternée : la mesure ne sera pas reconduite mardi

  • A
  • A
Circulation alternée : la mesure ne sera pas reconduite mardi
La circulation alternée va s'arrêter lundi à minuit.@ Le Progrès
Partagez sur :

TRANSPORTS - Le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, a annoncé la fin de la circulation alternée en Île-de-France à partir de lundi soir.

Le Premier ministre a pris la décision de ne pas reconduire mardi la circulation alternée en Ile-de-France, qui prendra fin lundi à minuit, a annoncé lundi à la presse le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin. La gratuité des transports en commun cessera à la fin du service, dans la nuit de lundi à mardi, a également indiqué le ministre.

Cette décision a été prise "au vu des résultats" lundi, qui montrent "une nette tendance à l'amélioration" de la pollution de l'air aux particules, a expliqué le ministre. Les niveaux de pollution aux particules seront mardi "inférieurs au seuil d'information", a-t-il précisé. "La circulation alternée pour Paris et les 22 communes de la petite couronne prend donc fin ce (lundi) soir à minuit, ainsi bien sûr, à la fin du service, que la gratuité des transports publics communs", a déclaré le ministre.

>> A LIRE AUSSI - Circulation alternée : une mesure efficace ?

Moins de bouchons. Philippe Martin a par ailleurs salué "le civisme et la coopération des Franciliens". "90% des véhicules en circulation dans la capitale avaient une plaque impaire", a-t-il souligné. Il a également relevé que "les craintes de pagaille et de blocage de Paris nés du souvenir de 1997 ne se sont pas confirmées, bien au contraire".

"La fluidité de la circulation en Ile-de-France et à Paris a été assurée", a-t-il dit. "Mieux les bouchons ont été moins importants que pour un lundi habituel avec une diminution de 62% par rapport à lundi dernier de ces bouchons", a-t-il poursuivi.Un bilan "plus complet et plus détaillé" doit être fait dans les jours qui viennent, a encore indiqué le ministre.

>> A LIRE AUSSI - Pollution en Île-de-France : en fait, ce n'était pas mieux avant

4.000 PV. Paris et sa proche banlieue avaient donc redécouvert lundi à l'aube la circulation alternée, mesure inédite depuis 1997, qui contraint la plupart des automobilistes à l'immatriculation paire à laisser leur voiture au garage. Avec un nouveau bilan fourni à 12h par la Préfecture de police : 4.000 PV ont déjà été dressés. En milieu de matinée, 19 véhicules avaient été immobilisés.

Ce que risquent les contrevenants. Pour veiller au respect de la circulation alternée, quelque 700 policiers seront mobilisés, sur une soixantaine de points de contrôle. Les automobilistes et motards qui braveront l'interdit écoperont d'une amende : 22 euros si elle est réglée immédiatement, 35 euros au-delà de trois jours. S'ils refusent de faire demi-tour, leur véhicule sera immobilisé.


sur le même sujet, sujet,

BILAN - Circulation alternée : des milliers de conducteurs sanctionnés

L'ESSENTIEL - Circulation alternée : une mesure efficace ?

ZOOM - Pollution en Île-de-France : en fait, ce n'était pas mieux avant

PREMIERE - Pollution de l'air : ce qu'il faut savoir

EXTRAIT - Alertes à la pollution : sommes-nous trop alamaristes ?