Cinq choses à savoir sur le testament

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur le testament
Parmi les règles qui régissent le testament, il faut notamment qu'il soit écrit à la main.@ MAXPPP
Partagez sur :

MODE D’EMPLOI - Alors qu’un Français sur dix a déjà fait un testament, un site promet d’en simplifier la rédaction.

L’INFO. “Mince, c’est vrai que je suis mortel”, c’est grâce à cette accroche que le site Testamento espère convaincre ses clients de réaliser leur testament sur Internet. Le service, mis en ligne mardi, permet de donner ses dernières volontés rapidement et sans passer par le conseil d’un notaire. Le fondateur espère rajeunir la population qui fait son premier testament et simplifier la procédure.

>> Alors qu’un Français sur dix a déjà prévu le sien, Europe 1 vous détaille ce qu’il recouvre.

Qui fait un testament ?

“Les personnes qui font des testaments se trouvent dans toutes les couches de la population et tous les âges”, affirme Me Boris Vienne, notaire dans la région de Toulouse, à Europe1.fr. Malgré les idées reçues, les dernières volontés ne sont pas réservées aux grandes fortunes ou aux personnes âgées.

“Un testament peut simplement servir à transmettre une armoire de famille que l’on veut voir aller à l’un de ses enfant dont on sait qu’il va bien s’en occuper”, confirme Me Laurent Monpert, notaire en Vendée, à Europe 1.

Pourquoi fait-on un testament ?

Deux grandes raisons motivent les personnes à donner leurs dernières volontés : les questions patrimoniales et matrimoniales. “La famille la plus importante est celle relative à la transmission des biens”, détaille Me Boris Vienne. C’est généralement lorsqu’un couple ou une famille commence à avoir des biens qu’elle se décide écrire ses dernières volontés.

Plus rares, les raisons familiales mènent de plus en plus les personnes à rédiger un testament. “Il n’est pas rare de voir que des personnes demandent à ce que la garde des enfants soit confiée à telle ou telle personne”, ajoute Me Laurent Monpert.

Combien de personnes ont un testament ?

En France, environ une personne sur dix a déjà rédigé ses dernières volontés selon le Conseil Supérieur du Notariat. Depuis 1971, tous les testaments qui passent par un notaire sont ensuite enregistrés dans le Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés (FCDDV).

Depuis la mise en fonctionnement de ce dernier, un peu plus de 4,5 millions de testaments ont été comptabilisés. Cela dit, des testaments peuvent aussi être gardés au domicile des personnes et être valables. Le nombre réel de testament est donc difficile à estimer précisément.

Comment fait-on un testament ?

Il y a trois types de testaments en vigueur en France. Ce sont des actes juridiques très précis et régis par le droit. Le non-respect de certaines règles peut provoquer leur nullité. Le testament olographe, le plus répandu, est celui qui est écrit, daté et signé de la main du testamentaire. On en compte environ 3,3 millions depuis 1971.

Le testament authentique est dicté à un notaire en présence de deux témoins ou bien dicté à deux notaires. Enfin, le testament mystique, désormais très rare, est écrit par le testamentaire ou un tiers, et est clos, caché et scellé puis remis en présence de témoins à un notaire.

A quoi sert le notaire ?

Le notaire, s’il n’est pas nécessaire à toutes les étapes, apporte une sécurité juridique à l’acte en lui même. Dans un premier temps, il peut d’abord jouer le rôle de conseil mais c’est aussi par lui que passera l’enregistrement au FCDDV.

“De toute façon, au moment de la succession, on passera devant un notaire”, ajoute de son côté Me Boris Vienne. C’est en effet le notaire qui a pour rôle de mettre en exécution les dernières volontés d’un testamentaire.