Cigarette électronique: "il faut un encadrement"

  • A
  • A
Partagez sur :

Invité mercredi matin sur Europe 1, le Professeur Bertrand Dautzenberg pneumologue à la Pitié-Salpêtrière et président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), s'est montré prudent sur les bienfaits de la cigarette électronique et a appelé à "un encadrement".

"Si c'est une alternative à la cigarette, peut-être que la cigarette électronique est un produit intéressant. Il manque les études complètes pour le dire", a-t-il estimé. "Mais ce produit pourrait également être un produit d'initiation au tabac. Deux tiers enfants de 12-15 ans sur lesquels on avait enquêté sur Paris l'an dernier avait essayé la cigarette électronique alors qu'il n'avait pas essayé la cigarette."

"On ne sait absolument pas si la cigarette électronique aide à se libérer de la nicotine", a-t-il souligné. "La nocivité à court terme est clairement moindre. La nocivité à 6 mois, 1 an, 2 ans, on ne la sait pas"

"Il faut un encadrement", a-t-il conclu, remarquant que "ce produit est pour l'instant considéré pour le moment un produit de consommation courante. On peut le fumer quasiment n'importe où : au cinéma, un professeur en cours…"