"Christopher a eu une vie infernale"

  • A
  • A
"Christopher a eu une vie infernale"
"Christopher avait un quotidien sordide", raconte l'avocat de la famille du petit garçon.@ CAPTURE ECRAN MAIRE DE CHAMPHOL
Partagez sur :

INFO E1 - L’avocat de la famille du petit garçon retrouvé noyé en novembre, pointe l'Etat du doigt.

"Christopher avait un quotidien sordide". L’avocat de la famille du petit garçon de neuf ans, retrouvé noyé en novembre dernier après une fugue, à Saint-Prest au nord de Chartres, reproche à l’Etat de ne pas avoir su prendre en charge le garçon.

"Ce petit bonhomme a eu une vie infernale"

Placé dans un foyer, à Champhol, en Eure-et-Loire, Christopher avait fugué au mois de novembre et n’avait été retrouvé que deux semaines plus tard, noyé dans un cours d'eau. Une fin tragique qui aurait pu être évitée, estime aujourd'hui sa famille, si le garçon avait été davantage suivi et encadré. Mais aucun centre spécialisé ne voulait de lui.

Aujourd’hui, ce sont les conditions de vie "horribles" du jeune garçon, que déplore Me Emmanuel Riglaire. Petit garçon turbulent, parfois violent, Christopher dormait dans une chambre dépourvue de meubles, sur un matelas à même le sol. "Il n’y avait absolument rien dans sa chambre hormis quelques jouets qui jonchaient le sol", décrit l’avocat.

"Il avait un quotidien sordide, il avait un drap et une couverture pour seul mobilier" :

"Ce petit bonhomme a eu une vie infernale. Aujourd’hui il est décédé et les adultes ont à se regarder dans un miroir dans ce dossier", poursuit Me Riglaire. L'avocat estime, aussi, que la direction du foyer où il avait été placé a une part de responsabilité dans la disparition de Christopher. Le jour où le jeune garçon a fugué, les grilles du foyer étaient ouvertes. Pourtant Christopher avait déjà fugué six fois. Le centre départemental de l’enfance concerné n’a pas souhaité faire de commentaire au micro d'Europe 1, expliquant car l’instruction est toujours en cours.