Christophe Clark : "quelque chose peut nous échapper"

  • A
  • A
Christophe Clark : "quelque chose peut nous échapper"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'historien analyse la situation en Ukraine à l'aune de l'histoire européenne.

L'historien australien Christophe Clark, spécialiste de la Première guerre mondiale, était l'invité dimanche du Grand Rendz-Vous Europe 1/i-Télé/Le Monde. Alors que sort son dernier ouvrage, Le Somnambule, il a dressé un parallèle entre la guerre de 14 et la situation actuelle en Ukraine. "Quelque chose peut nous échapper", prévient-il.

"Dans la situation actuelle, il n'y a qu'un seul acteur qui veut escalader la situation. En 14, tous les acteurs ont voulu rester fermes et escalader. Aujourd'hui, c'est le président russe. Les autres cherchent à limiter la situation", analyse l'historien. Néanmoins Christophe Clark appelle également à "jeter un oeil critique sur la politique européenne vis à vis de l'Ukraine".

L'historien a notamment beaucoup travaillé sur les mécanismes qui ont mené au déclenchement de la Première guerre mondiale. Et pour lui aujourd'hui, "il n' y a pas 'Sarajevo potentiel' en Europe". Au niveau mondial en revanche, il estime que "la situation dans l'ouest du Pacifique est la plus dangereuse". "Il y a une petite crise régionale mais qui implique des intérêts de plus grandes puissances, comme la Chine, le Japon ou la Corée. Cette crise pourrait devenir dangereuse", explique-t-il.