Christian Iacono sera rejugé

  • A
  • A
Christian Iacono sera rejugé
Christian Iacono a enfin obtenu que son procès soit révisé.@ MaxPPP
Partagez sur :

JUSTICE - La Cour de révision a annulé mardi la condamnation à neuf ans de prison de l'ancien maire de Vence. Une décision attendue.

Il a clamé son innocence pendant des années et avait pourtant été condamné en 2011 à neuf années de prison. La Cour de révision de la République a finalement décidé que Christian Iacono, l'ancien maire de Vence, dans les Alpes-Maritimes, serait rejugé . Il était accusé de viol par son petit-fils qui s'était pourtant rétracté quelques mois seulement après sa plainte.

"Il s'agit pour nous maintenant d'obtenir l'acquittement de Christian Iacono, de le rétablir dans son honneur, qu'il soit définitivement innocenté", a déclaré l'un de ses avocats, Me Gérard Baudoux. L'ancien élu, qui a toujours l'interdiction d'entrer en contact avec son petit-fils et de s'exprimer publiquement à propos de l'affaire, est apparu ému, souriant et soulagé, entouré par sa fille et ses avocats.

Un retrait en vain. Depuis qu'il est revenu sur ses accusations, Gabriel Iacono se bat pour que son grand-père soit blanchi. Début février, lors de l'audience devant la cour de révision, le petit-fils et le grand-père se revoyaient pour la première fois depuis près de trois ans. Gabriel avait demandé pardon à Christian. "J'ai toujours dit que le pardon, ça se mérite", avait répondu Christian Iacono.

En mars 2012, il déclarait avoir "menti, petit, pour attirer l'attention" et réunir ses parents autour de lui, avoir "ensuite été convaincu par les divers médecins de la réalité de (ses) propres mensonges jusqu'au premier procès", avoir eu "des doutes lors du second procès" mais ne pas avoir "osé les formuler à haute voix" en présence de ceux qui l'avaient soutenu.

Mais à l'audience de révision, l'avocate générale, Pauline Caby, n'avait pas été convaincue par le petit fils. Selon elle, ses rétractations sont "extrêmement sujettes à discussion", "floues", fluctuantes", "imprécises". Elle avait donc préconisé le rejet de la requête en révision.

L'espoir de Christian Iacono. Lors du nouveau procès qui s'annonce, "nous espérons que définitivement nous allons éviter l'erreur judiciaire dont Christian Iacono était la victime lorsque son acquittement sera enfin prononcé", a lancé son avocat Me Gérard Baudoux peu après l'annonce de la décision de la cour de révision. "Pendant 14 ans, cet homme a été accusé injustement (...) La sacralisation de la parole de l'enfant est d'une dangerosité extrême, elle peut être l'un des vecteurs les plus sûrs de l'erreur judiciaire", a-t-il ajouté.

La révision, une exception. La procédure de révision des condamnations pénales demeure exceptionnelle en France. Depuis 1945, seules huit personnes avant lui ont bénéficié d'un nouveau procès après une condamnation.

sur le même sujet, sujet,

PARDON - Gabriel demande pardon à son grand-père

LES FAITS - L'ex-maire de Vence condamné pour viol

TEMOIGNAGE - "Que mon grand-père soit blanchi"

ZOOM - Un procès en révision, c'est quoi ?

RETOUR SUR - Iacono : un pas vers la réhabilitation