Christian Iacono est sorti de prison

  • A
  • A
Christian Iacono est sorti de prison
Christian Iacono a franchi la porte de la prison de Grasse tout sourire, entouré de journalistes et accueilli par ses proches.@ CAPTURE D'ECRAN BFM TV
Partagez sur :

L'ex-maire de Vence a retrouvé la liberté un peu avant 11h, en vertu d'un aménagement de peine.

Christian Iacono est libre. L'homme de 77 ans a franchi jeudi la porte de la prison de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, un grand sourire aux lèvres, peu avant 11h. L'ancien maire de Vence, condamné pour viol, a été accueilli par une nuée de proches et de journalistes.

Christian Iacono n'a fait aucune déclaration, sa liberté conditionnelle étant assortie d'un devoir de réserve, qui s'applique aussi à ses proches. Son épouse et sa fille, visiblement heureuses, n'ont pas voulu faire de commentaires. Le jeune frère de l'ancien élu, Guy, qui réside à Cagnes-sur-Mer, a cependant exprimé son "soulagement". "Ce n'est pas tout à fait fini, on va encore se battre pour qu'il soit blanchi complètement, ce sera difficile mais on y arrivera", a-t-il assuré .

Liberté conditionnelle pour Iacono

Christian Iacono a retrouvé la liberté non pas parce que la justice a cassé sa condamnation à neuf ans de prison, mais parce qu’il a purgé une partie de sa peine et bénéficie ainsi du régime de liberté conditionnelle. Fin mars, la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait ainsi décidé la remise en liberté du septuagénaire à compter du 5 avril, en vertu d'un aménagement de sa peine. L'ex-édile remplissait en effet toutes les conditions requises (hébergement stable, absence de risque de récidive ou de trouble à l'ordre public) et les textes prévoient qu'il n'y a pas de délai minimum à purger quand un prisonnier a plus de 70 ans.

Sa libération est toutefois assujettie à des obligations strictes : ne pas entrer en contact avec son petit-fils Gabriel Iacono, s'abstenir de communiquer avec les médias ou d'écrire des livres sur son histoire. "La liberté conditionnelle court jusqu'à la fin de sa peine", a rappelé son avocat, Dominique Romeo.

Christian Iacono a été accusé de viol pendant onze ans par son petit-fils avant que celui-ci ne retire finalement ses accusations. Il avait été condamné en 2009, puis en appel en février 2011, à neuf ans de prison pour le viol de Gabriel, aujourd'hui âgé de 20 ans.