Christian Iacono est à nouveau libre

  • A
  • A
Christian Iacono est à nouveau libre
L'ex-maire de Vence était très ému lors de sa sortie de prison mercredi@ MaxPPP
Partagez sur :

Il avait été condamné pour le viol de son petit-fils, qui s'était récemment rétracté.

Christian Iacono est sorti de prison. L'ancien maire de Vence, condamné pour le viol de son petit-fils, a été remis en liberté mercredi après-midi et placé sous contrôle judiciaire, en application d'un arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Gabriel Iacono qui accusait depuis 11 ans son grand-père de viol, avait envoyé un courrier au parquet de Grasse où il indiquait avoir effectivement été violé tout en déclarant "ignorer par qui".

"Je crois qu'on est sur la voie de la vérité, pas encore tout à fait mais presque, mais je suis trop fatigué et ému pour parler maintenant", a déclaré Christian Iacono à sa sortie de prison, avant de tomber, en pleurs, dans les bras de ses proches, notamment de son épouse.

Le petit-fils était devant la prison

Un moment d'autant plus émouvant que son petit-fils, Gabriel, était lui-même présent devant la prison de Grasse. "C’est dur parce qu’hier, on se cherchait du regard", explique-t-il sur Europe 1. "On n’attendait que de pouvoir se retrouver et moi j’ai vu dans ses yeux qu’il voulait quand même comprendre pourquoi. Je ne peux même pas lui expliquer, lui demander pardon, je ne peux rien faire. Je reste à l’écart".

"On se cherchait du regard" :

Car la remise en liberté de Christian Iacono s'accompagne de plusieurs obligations dont celle de s'abstenir de rencontrer son petit-fils. Le septuagénaire doit également se présenter tous les 15 jours à la gendarmerie de Vence où il a l'obligation de résider, et ne doit pas quitter le territoire national.

En attendant la cassation

Désormais, les avocats de l'ex-maire de Vence attendent l'examen de son pourvoi en cassation. "C'est une infinie satisfaction. Maintenant nous attendons avec sérénité la décision de la Cour de cassation, tant au regard des éléments de droit que nous avons soulevés qu'au regard du nouveau contexte. Nous espérons que la décision de la cour d'assises sera cassée", a réagi l'un des avocats de Christian Iacono, Me Gérard Baudoux.

La plus haute juridiction de l'ordre judiciaire a la possibilité de rejeter ce pourvoi, de casser l'arrêt de la cour d'assises d'appel en renvoyant le dossier devant une juridiction identique ou de l'annuler, sans renvoi.