Chloé: le ravisseur présumé en détention
© MAXPPP

Le kidnappeur présumé de l'ado a été condamné 13 fois en France, dont une pour agression sexuelle.

Dans le village de Barjac, petite commune du nord du Gard, c'est le soulagement. Chloé Rodriguez, l'adolescente de 15 ans disparue depuis une semaine, a été retrouvée saine et sauve vendredi en Allemagne dans le coffre d'une voiture. Le conducteur, lui aussi originaire du Gard et déjà condamné à 13 reprises en France, a été interpellé et placé en détention samedi en Allemagne. Qui est ce ravisseur présumé ?

>> A LIRE AUSSI - Chloé retrouvée vivante en Allemagne

Trois ans ferme pour agression sexuelle

14.11 chloé.appel.à.témoins0.jpg

© MAXPPP

Il serait sorti de prison en septembre.Selon les informations d'Europe 1, Il s'appellerait Kamel Bousselat.  Âgé de 32 ans et né à Bagnols-sur-Cèze, l'homme a été condamné à 13 reprises pour vols et violences dont une fois, à cinq ans de prison dont trois ferme, pour agression sexuelle. Il avait alors été inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS). Domicilié dans un foyer d'Avignon, il était sorti de prison en septembre. Le suspect devait se présenter dix jours après sa sortie de prison au service de probation mais il ne l'a pas fait, a encore expliqué Robert Gelli.

Vendredi  à Kehl en Allemagne, ville située non loin de la frontière avec la France, en face de Strasbourg, il été repéré par la police allemande en train de voler un ordinateur dans un autre véhicule. Le suspect a alors pris la fuite mais un accident matériel l'a contraint à laisser sa voiture, où les policiers ont découvert la jeune fille dans le coffre.

Onze tentatives en 2007

Si le profil de Kamel Bousselat interpelle, c'est parce qu'il avait été arrêté puis mis en examen en juin 2007 à Nimes pour plusieurs motifs et notamment pour tentatives d'agressions sexuelles. A l'époque, entre le 3 et le 12 juin 2007, il aurait commis onze tentatives d'agression sexuelles dans le Gard et le Vaucluse, créant une véritable psychose dans la région, relatait alors le journal régional La Provence.

>>> A LIRE AUSSI - Gard : la disparition de Chloé inquiète

Et son mode opératoire de l'époque trouve aujourd'hui un écho troublant.  "L'agresseur présumé avait pris pour habitude d'aborder ses "proies" lorsque celles-ci se retrouvaient seules en campagne, en train de faire du vélo, ou plus rarement lorsqu'elles étaient à pied", écrivait alors le journal. Des faits très proches des circonstances de la disparition de Chloé.

14.11 bandeau.disparition.recherche.chloé.jpg

© MAXPPP

Chloé va bien, l'homme va comparaitre samedi

Chloé

© CAPTURE

L'homme comparaîtra devant un juge allemand samedi, a affirmé le procureur de la République de Nîmes, Robert Gelli. La France va requérir un mandat d'arrêt européen contre le kidnappeur présumé, a-t-il précisé, en indiquant avoir ouvert une information judiciaire pour enlèvement et séquestration.

De son côté, Chloé, qui a été hospitalisée et se porte bien, devait être entendue vendredi vers 18 heures par un juge allemand. Il n'y a pas d'élément sur des violences sexuelles que la jeune fille aurait pu subir, a précisé le procureur de la République.